LENOIR ET MERNIER - LCAB

Le mille feuille Français

9 Avril 2014, 16:38pm

Publié par LENOIR ET MERNIER - LCAB

Qui n'a pas un jour reçu ce diaporama concernant le mille feuille politique en France: 36 700 communes, 17 000 intercommunalités, 4052 cantons, 342 arrondissements, 101 conseils généraux, 26 conseils régionaux et 577 circonscriptions. Plus de 600 000 élus en France (environ 1 élu pour 100 habitants). Cela représente des milliards d'euros dans le fonctionnement de la représentation nationale.

Le gouvernement propose de diminuer les conseils régionaux par deux et à terme de supprimer les conseils généraux. Cela nous empêchera t-il de se sentir plus ou moins champardennais (même si on y ajoute ou pas le Nord ou la Lorraine) ?

Supprimer le conseil général ne supprimera pas le département des Ardennes, nous serons toujours immatriculé en 08. Ardennais et fier de l'être !

Par contre c'est vrai il est important d'avoir des relais politiques de proximité, les conseillers généraux sont souvent ou parfois de bons relais politiques. Parfois, car il arrive aussi que des décisions soient prises en conseil général pour favoriser une subvention dans un complexe sportif (par exemple) au lieu d'investir dans le maintiens de l'emploi de salariés licenciés.

Par contre il n'a pas toujours été démontré l'intérêt d'une intercommunalité ou grande agglomération. Peut-être aurait-il été plus judicieux de faire l'inverse.

Mais peu importe les choix, parfois il faut aussi savoir être en cohérence avec le discours. On ne peux à la fois critiquer le mille feuille politique et contester des décisions qui visent à le réduire. Mais bon, l'avenir dira si c'était une bonne ou mauvaise décision.

Le mille feuille Français

Commenter cet article

un Gadouilleux 19/04/2014 14:49

Suivant les rumeurs, un logement est libre en permanence à Gadouille, ce logement est prêté aux intervenants du spectacle ou autres quand ils en ont besoin, ce logement est prêté par qui ?? La commune, Habitat 08 ou le centre socio-culturel Aymon lire, enfin peut importe, que ce logement soit à qui on veut, je ne vois aucune raison de ne pas le prêter à une personne qui n’a plus de toit

Claude 19/04/2014 09:54

Nous venons de relancer les adhésions pour 2014 et 2015 et notre premier adhérent est un habitant de la Sarthe. Et qui a versé trois fois le montant de l'adhésion. Ceci sans avoir fait parti des anciens salariés Lenoir et Mernier-LCAB.
Un bel élan de solidarité qu'il fallait souligner.
Merci Yan

Claude 19/04/2014 09:53

Non Alain tu as raison, ce blog est également fait pour pousser des coups de gueule contre l'injustice. Je ne sais pas si nous pouvons aider mais nous sommes attentif.

alain 18/04/2014 11:34

Une chose qui n'a rien à voir avec ce blog mais je pousse un coup de gueule, une personne que sa maison a prit feu se retrouve à la rue et personnes, je dis bien personnes ne bougent , je ne sais pas qui doit faire quelque chose mais un élan de générosité de la commune, d'habitât 08 ou des organisations social peuvent peut-être y remédier , à suivre, enfin si il y a une suite à cela ????

Claude 13/04/2014 19:11

Pour certains lecteurs qui se posent la question de la photo en arrière plan de la page d'accueil. Il s'agit du toit d'un bâtiment de l'usine Lenoir et Mernier, qui a inopportunément pris feu pendant les actions des salariés :-)

Alain 11/04/2014 11:06

Au moins il a le courage de l'admettre et en espérant que d'autres élus lisent ceci et que ça leurs servent de leçon , car il est vrais qu'une fois élu on ne les voient jamais dans la ville , mais je suis sur que Boris ne fait pas parti de ces gens la.
Et heureusement il y a encore certains élus qui se bougent et qui sont en contact avec les habitant comme par exemple le maire de Monthermé

Claude 10/04/2014 12:33

Dans le journal du 10 avril, Philippe PAILLA analyse sa défaite aux élections municipales de Charleville.
Une analyse pertinente, juste et courageuse. Philippe Pailla décrit son manque de proximité avec les habitants, les associations, les bistros...les lieux de rencontre avec la population...
Il reconnaît le talent de communication de Boris RAVIGNON et sa disponibilité.
Il reconnaît qu'il faut maintenant retourner sur le terrain au quotidien.
Je dirais juste, bravo Philippe et n'oublie pas d'aller sur le terrain des luttes au côté des salariés victimes de patrons voyous...ou pas.