LENOIR ET MERNIER - LCAB

Toujours la !!!!

31 Janvier 2009, 16:21pm

Publié par LENOIR ET MERNIER - LCAB

Pas moins de 25 anciens salariés Lenoir et Mernier-LCAB présents à la grande manifestation de Charleville.

Un an après la liquidation de l’entreprise, séparé par la vie, par l’emploi mais toujours solidaire et combatif !!

Une date à retenir : Samedi 7 mars à partir de 9h30 salle des fête de Levrézy à Bogny-sur-Meuse, l’association tiendra son assemblée générale.



Voir les commentaires

Scandaleux !!!

27 Janvier 2009, 17:48pm

Publié par LENOIR ET MERNIER - LCAB

L’audience des prud’hommes a été reportée au 12 février à 9H00.


L’avocat de la partie adverse, sûrement à court d’argument et dans l’incapacité d’assumer ses fonctions, a décidé de s’en prendre au président du conseil des prud'hommes. En demandant sa récusation au motif que ce militant CGT, avait fait l’objet d’un article dans le journal l’ardennais, ou il informait simplement qu’il présiderait le dossier Lenoir et Mernier-LCAB.

 

150 salariés jetés à la rue à cause d’un patron malhonnête, 150 familles brisées, 150 salariés qui ont battu le pavé sous le vent et la pluie pour obtenir une reconnaissance, 150 salariés présents ce mardi devant les prud'hommes pour réclamer réparation, 150 salariés dont 70 % sont encore au chômage actuellement, depuis la liquidation du 7 février 2008…

Messieurs les avocats des AGS, nous respectons votre travail et votre acharnement à défendre vos clients, mais au regard des dizaines de familles qui réclament simplement justice, ayez la décence de plaider honorablement.

 

Reportage du 19/20 FR3 - Cliquer sur mardi 27 janvier : http://jt.france3.fr/regions/popup.php?id=c51a_1920
Vidéo de j.P. Bois sur le blog de Michèle Leflon : http://michele.leflon.over-blog.com/article-27255414.html
Chez votre marchant de journaux : Un article sur le CTP dans les Ardennes dans "le monde diplomatique".

Voir les commentaires

Tous ensemble…Mardi

23 Janvier 2009, 21:39pm

Publié par LENOIR ET MERNIER - LCAB

Mardi 27 janvier à 14H00 au tribunal des prud'hommes auront lieu les plaidoiries afin de nous permettre d’obtenir réparation suite au licenciement  ‘abusif ‘ de 150 salariés, causé par un patron malhonnête.

La présence de tous est indispensable à cette audience.

 

C'est l'action et non le fruit de l'action qui importe. Vous devez faire ce qui est juste. Il n'est peut-être pas en votre pouvoir, peut-être pas en votre temps qu'il y ait des fruits. Toutefois, cela ne signifie pas que vous deviez cesser de faire ce qui est juste. Vous ne saurez peut-être jamais ce qui résultera de votre geste, mais si vous ne faites rien, il n'en résultera rien.

GANDHI

Voir les commentaires

cour d'appel de Reims (article modifié)

15 Janvier 2009, 13:56pm

Publié par LENOIR ET MERNIER - LCAB

Décidément dans cette affaire tout n’a pas été vraiment très clair !!

Donc excusez-moi pour les erreurs, dus à ma volonté d’informer le plus rapidement possible.

Maintenant et après avoir eu tous les documents en main, voici le résultat exact de l’appel effectué par Pascal MASSENA et Pierre Olivier SEVESTRE.


La cours d’appel de Reims a débouté la demande de Pascal MASSENA et Olivier SEVESTRE, les condamnant  à verser  la somme de 2000 euros à Maitre BRUCELLE ,1000 euros à la société ANCO'S et 1000 euros à la SCOP au titre des frais de justice.
L’indemnisation pour procédures abusives demandée par Brucelle, Anco's et la Scop a été rejetée, la cause principale de cette procédure étant le revirement inadmissible du tribunal du commerce.

 

Rappel des faits :

Le 6 mars 2008, le tribunal du commerce décide d’accorder 4 jours de délais afin de permettre au dossier Masséna, Sevestre (préservant 100 emplois) et au dossier Lambert (préservant 10 emplois) de finaliser leur projet.

Profitant de notre mouvement (qui n’avait rien à voir avec cette décision) et sur intervention du procureur de la république, le tribunal du commerce à modifier sa décision prise un quart d’heure plus tôt, en annulant le délai supplémentaire qui aurait permis d’examiner les dossiers de reprise.

Pourquoi ? nous n’aurons jamais la réponse a cette question.

Mais nous avons désormais acquis la certitude que rien n’a été fait pour préserver le maximum d’emploi.


Mais dans quel but ?









 

Voir les commentaires

La vérité sur…

7 Janvier 2009, 16:06pm

Publié par LENOIR ET MERNIER - LCAB

Et voici déjà une nouvelle année qui commence. Je pensais sincèrement que ce blog ne survivrait pas plus de 6 mois après la fin des actions et pourtant le nombre de visiteurs et de commentaires prouve l’intérêt des anciens salariés à conserver ce lien. Et nous remercions également la solidarité des visiteurs extérieurs venus apporter soutiens et témoignages.

 

Pour cette nouvelle année il semble intéressant de rétablir chaque mois la vérité sur des faits parfois déformés ou dont certain s’arroge sans vergogne la paternité.

Bien entendu nous ne relaterons que les faits que nous pouvons prouver au moyen des différents échanges de courrier, documents signés et témoignages vérifiés.

 

Ce mois-ci : La vérité sur la création de la SCOP

 

Dès l’annonce du dépôt de bilan en mai 2007, le comité d’entreprise Lenoir et Mernier aidé par Joël DUJEUX (directeur de l’association pour le développement économique des pays de la pointe) a pris les contacts nécessaires et commencé à schématiser un projet SCOP qui a été proposé aux dirigeants de l’entreprise et à l’administrateur judiciaire.

Juillet 2007, sur l’initiative des élus CFDT Lenoir et Mernier un contact a été pris avec la Directrice Régionale SCOP ENTREPRISES, et une réunion a été organisée avec les élus Lenoir et les élus FAV LCAB.

Un projet global n’étant pas possible, deux projets ont été envisagés. Le premier autour de Jean-Paul GODARD, Ingrid BIANCO et Claude CHOQUET pour Lenoir et Mernier, Le second autour de Jean-Paul MAYETTE et Régis MEO pour LCAB.

Pour des raisons diverses seul le projet FAV LCAB a été déclaré viable. Ce sont donc uniquement Messieurs MAYETTE et MEO qui ont porté ce projet. Hormis pour servir de caution salariale, à aucun moment D. MARCHAL, comme il semble le laisser croire, ne s'est impliquer dans ce projet.

L’initiative de la création de la SCOP est donc l’œuvre des élus Lenoir et Mernier et la réussite de cette création celle de Messieurs MAYETTE et MEO et bien entendu de l’ensemble des adhérents de la SCOP, sans qui ce projet n’aurait jamais vu le jour.

Nous souhaitons donc longue vie à la SCOP LCAB et les assurons du soutien sans réserve de l’ensemble des anciens salariés Lenoir et Mernier et LCAB.

 

Voir les commentaires