LENOIR ET MERNIER - LCAB

Solidarité

24 Février 2008, 10:14am

Publié par LENOIR ET MERNIER - LCAB

LENOIR ET MERNIER-LCAB
Appel a la solidarité
 
 
Après deux semaines de conflit, la mobilisation des salariés Lenoir et Mernier-LCAB ne faiblit pas.
Aussi nombreux qu’au premier jour, aussi déterminés et surtout aussi convaincus d’agir pour que soit reconnu et indemnisé le préjudice moral, causé par une gestion malhonnête.
 
La ténacité et la solidarité des salariés sont renforcées par ce sentiment d’abandon des acteurs politiques et économiques.
 
Comme si la préoccupation du moment se trouvait uniquement dans les urnes.
 
La colère est grandissante et ne faiblira pas, le patronat Ardennais refuse de se prononcer contre les pratiques douteuses d’un des leurs. Ils refusent le principe même d’une indemnisation des victimes de patrons voyous.
 
La situation est grave, les salariés n’attendront pas éternellement, les esprits s’échauffent, il est à craindre des débordements dont le désespoir de familles abandonnées en seront le moteur.
 
Nous en appelons à la solidarité des Ardennes et des Ardennais. Nous ne sommes pas victime de pertes de marchés ni même d’une délocalisation, mais d’un patron Ardennais qui par des pratiques malhonnêtes a conduit son entreprise à la liquidation.
 
Patron qui bénéficie du silence complice du patronat Ardennais.
 
Ouvriers, employés, fonctionnaires, syndicats et partis politiques de tous bords, nous en appelons à votre esprit de justice et d’humanisme. Ne laissez pas mourir une entreprise, n’abandonnez pas les salariés. Participez avec nous aux actions.
 
Assez de discours… DES ACTES !
 
Les patrons de la métallurgie font bloc pour un des leurs, faites blocs pour plusieurs des vôtres.
 
Il y’a URGENCE !!
 

Commenter cet article

Vinny 08/03/2008 16:08

Ce sera avec grand plaisir pour une pizza.Je sais ce que peut resentir chacun de ces ouvriers,ils perdent leur emploi,se battent et le pire c'est l'impression de ne pas etre ecoute. J'ai un ami parmi vous,le pire pour lui est de perdre ses amies,ses collegues,toutes ces annees a travailler ensemble seront tres dur pour eux a oublier et cela est tres triste.Salut a tous et bon courage JE PENSE A VOUS

popol 08/03/2008 09:00

A VINNY
merci également pour ton rayon de soleil dans la grisaille de notre vallée.Ne voit pas en mes propos une atteinte aux exilés ardennais(ni aux vendeurs de pizzas...)mais seulement une inquiétude pour l'avenir de nos enfants au pays.Ouvrier depuis 34 ans,ma famille a vécu par 3 fois les licenciements économiques et n'avions pas d'acide à déverser dans la meuse comme moyen de pression.Beaucoup d'amis sont partis du 08 avec des indemnités dérisoires et à contre-coeur..j'ai eu la chance de retrouver
un emploi et décidé de m'investir(sans aucune
appartenance)dans la vie du pays;je ne connais pas un seul élu se réjouissant du malheur des
salaries de LEN/LCAB qui ne l'oublions pas est une perte pour notre ville.
Amicalement et félicitations pour ta réussite.
P.S : Ca sera avec plaisir pour la dégustation
(mais entre Ardennais pour évoquer les souvenirs...)

Claude 07/03/2008 18:05

Merci Vinny, cela fait toujours chaud au coeur des messages de soutiens et venant en plus de loin.Mais n’en voulez pas trop a Nadège ou Popole, ce sont des personnes dont j’apprécie les interventions, sans pour autant être vraiment d’accord. Mais le débat contradictoire fait avancer la démocratie.
Et à l’occasion si je viens sur Fréjus je ne manquerais pas de venir gouter à votre pizza.

Claude CHOQUET

Vinny 07/03/2008 16:03

monsieur popol je suis un ex ouvrier d'eclatex j'ai ete contrain de quitter les ardennes apres mon licenciment,ce qui implique vente de maison rupture de lien familliale et autre.Aujourd'hui je suis a mon compte (je vend des pizzas) sur la cote de frejus et gagne tres bien ma vie.De la facon d'on vous parlez je suppose que vous etes un elu de la ville de Bogny sur meuse.Pouriez vous me dire si vous monsieur popol et vous madame Polfer avez ete soutenir sur le terrain face au cordon de crs ces pauvres ouvriers dans une detresse donc vous ne pouvez vous imaginez,on ne pense jamais que cela puisse vous arrivez.alors moi de Frejus je suis tous les evenements grace a ce magnifique blog et la croyer moi monsieur Popol que je comprend plus l'oppignons des ouvriers que la votre.Un message a tous les ouvriers ne croyee pas que lorsqu'une porte se ferme votre histoire se fini les premiers jours sont difficiles mais avec de la volonte vous remonterez la pente je suis de tout coeur avec vous sur ce monsieur Popol je dois me rendre dans ma case pour cuire quelques pizzas (si vous passez un jour sur la plage de Frejus n'hesitez pas a venir me voir je vous offrirez une de mes creations Amicalement Bon courage a tous Vinny

Jean Michel Fournaise 06/03/2008 16:29

L'unité dans les luttes comme dans les élections doit se faire sur des bases claires.Cela necessite débats et clarification des positions de chacun;sinon l'unité ne tient pas.

popol 06/03/2008 10:08

A CLAUDE
les réactions "à chaud" lors d'une annonce inattendue sont toujours trompeuses.Le retrait de la liste n'était ni une position agressive, ni une menace,mais effectivement un refus de représentativité contre nos semblables.
POSONS-NOUS DONC LES VRAIS QUESTIONS :
1)Combien encore d'entreprises liquidées pour une union sacrée ?
Je préconise dans ce cas l'abstraction des clivages politiques et syndicaux.
2)Que vont devenir nos enfants ?
- des métallos de l'europe de l'est !
- des forgerons indiens !
- des marchands de pizzas sur la cote !
Autour d'une table, discutons donc et trouvons des solutions pour travailler et vivre au pays.
Bonne chance à vous pour la suite.
Amicalement.

Claude 06/03/2008 07:42

Je suis désolé Nadège, mais si au lieu de penser que nous étions des adversaires électoraux, vous aviez envisagé que nous pouvions être des partenaires de combat, vous nous auriez contacté pour en discuter.
Hors les échos que j’ai eu concernant la position de plusieurs élus de Bogny sur Meuse, étaient des positions agressives plutôt que compréhensives.
Nous avons donc retiré notre liste, car notre combat n’était pas contre la mairie, mais contre les patrons voyous. Notre liste n’avait qu’un but médiatique pour avancer sur la reconnaissance du préjudice moral.
Si au lieu de menacer, il nous avait été proposé 2 ou 3 candidats Lenoir-LCAB en fin de liste, nous aurions apprécié le geste. Encore aura-il fallu en discuter plutôt que de menacer.

Amicalement

PS : Nadège, personnellement je vous apprécie beaucoup et je regrette cette situation.

Claude CHOQUET

polfer Nadege 06/03/2008 02:04

en réponse à Williams
Voter blanc est entièrement votre droit, nous sommes comme vous le dites, en démocrarie et vous ètes entièrement libre de voter ce que voulez.
Vous avez sans doute compris, vu mon message précédent, que mes convictions me conduisent plutôt du côté des ouvriers que du côté des patrons ( voyous ou pas )
Je voudrais simplement vous expliquer qu'étant de gauche, je me voyais mal me présenter contre une liste conduite par des travailleurs; plusieurs candidats ont réagi comme moi en disant qu'il ne nous était pas possible de considérer comme adversaires aux élections, des gens qui se battent pour conserver leur travail; c'est dans ce sens que nous avons dit que si il y avait une liste Lenoir, noud retirerions la nôtre; ce n'etait pas du tout pour freiner votre action mais moralement, je ne pouvais pas être votre adversaire aux élections vu que je comprend et soutiens votre combat;
bon courage pour votre lutte

Jean Michel Fournaise 04/03/2008 18:02

Je suis d'accord avec Jacky et William.Mais la question n'est elle pas:"que peut et doit faire un maire quand il y a des licenciements dans sa commune?"Qui a le pouvoir sur l'économie?Le medef?(voyou ou pas)Je pense effectivement qu'il faut, nous,(les salarié e s)se presenter aux élections mais avec un programme qui defend les interets des salariées,des travailleurs;il faut contester ce pouvoir politique dans les urnes comme dans la rue à ceux qui nous ont toujours trahit quand on leur a demandé de se battre avec nous pour ne pas devenir des chomeurs.

williams 01/03/2008 09:42

Madame polfere

Je ne pense pas qu'une liste aurait été déposer pour offenser qui que ce soit

Par contre ce qui met les salariés en colère
c'est qu'on les a contraind à retirer la leur
en les menaçant de retirer le votre

ne pensez vous pas qu'il y a quelque chose de révoltant la dedans

nous vivons en démocratie je le rappelle

moi je fairais comme jacky ca sera blanc et rien d'autre

au revoir

jacky 27/02/2008 20:46

En reponse a madame Polfer. C'est tout honneur pour vous et votre famille je ne cherche pas a dresser les gens les uns contre les autres mes ont n'avaient qu'un repreneur auquel on ne lui a laisse aucune chance sur qu'il n'est surement pas clair dans l'affaire mes nous on voulait garder notre emploi avant tout.Si vous vous etes senti touche je m'en excuse ce n'est pas mon but.Mes je persiste a dire que l'ont auraient jamais du retirer notre liste AMICALEMENT

jean-pol Bois 27/02/2008 12:57

si les LCAB,LENOIR...n'avaient pas adopté une telle attitude est-ce que tous les élus se seraient précipités vers eux comme ça a été le cas lundi? C'était un cri ...qui a été entendu: c'est bien, simplement on continue ensemble

polfer Nadege 27/02/2008 11:38

en réponse à Jacky
Dans la liste électorale, il y a 7 instits ou anciens instits sur 29 canditats; c'est cela la majorité pour vous?
Vous faites un procès d'intention à la liste en nous accusant de nous soucier uniquement de notre bien-être, d'entériner la fermeture de " vieilles usines" ( je vous cite)et cela me révolte
Je suis peut-être instit mais je suis avant tout et je le revendique, petite fille d'ouvrier, fille d'ouvrier et soeur d'ouvrier et je suis fière de mezs origines
Mon père, ma mère et mon frère ont vécu la fermeture de la Chiers à Vireux, j'ai vu mon père se battre contre les CRS, se faire arrêter et passer plusieurs nuits au poste de police, j'ai vu mon frère prendre des coups de matraque, et j'ai vécu de nombreuses fins de mois difficile au sein de ma famille suite au chomage de mes parents
Je ne suis pas née instit, je le suis devenue pour pouvoir assurer à mes enfants un meilleur vécu que celui que j'ai connu.
Alors, il faut arrêter de dresser les gens les uns contre les autres; ne vous trompez pas de cible dans ce combat, il n'y a pas les ouvriers d'un côté et les autres de l'autre, il y a toute une population solidaire, qui a envie de vivre dans une ville dynamique, diversifiée et qui a surtout besoin que Bogny conserve ses industries, pour le bien de tous.

guy et chantal 26/02/2008 22:01

un grand bravo pour la ténacité dont vous faites preuve pour maintenir la pression et passer tous les jours dans la presse locale c'est ce qu'il faut . Obtenir un rdv à Paris c'est encore mieux. De toout coeur nous esperons une issue favorable pour les négociations.Félicitations à Claude Choquet qui prend à bras le corps le sort des salariés et se démène sans compter, et tout cela avec beaucoup de dignité. Sachez que nous pensons bien aux salariés qui se trouvent en difficulté, bon courage.

nicole 25/02/2008 07:10

bien sur que j'irai voter ,il ne faut pas oublier que les femmes n'ont le droit de vote que depuis 1946 ,un comble! mais il faut avouer que cette liste laisse un peu rêveur! il est plus que certain qu'il est dommage d'avoir laisser tomber l'idée de déposer une liste vous aussi ,mais comme on ne peut pas vivre eternellement de regret ,il va falloir y aller plus dûrement et plus convaincant!! je sais c'est facile à dire vu de l'exterieur mais moi aussi j'ai été(balancée) il y a 27 de la cigcem et je peux vous dire que j'ai encore mauvaise conscience ,les ouvriers ne ce sont pas assez battus ,on a pris la fermeture de l'usine comme une évidence ,on peut appeller ça du gachis! ne laisser passer aucune chance bon courage à vous

jean-pol Bois 24/02/2008 21:56

communiste,je n'ai pas l'intention de vous laisser tomber

jacky 24/02/2008 19:17

moi Nicole j'irai voter soit je marquerai lenoir lcab ou voterai blanc mais certainement pas pour une liste qui ne se souci que de leur bien etre.Ont n'auraient jamai du plier devant ses menaces.Une liste en majorite d'instituteur contre une liste d'ouvriers la j'aurai bien aimer voir le resultat alors maintenant reflechissez tous

sabrina CH. 24/02/2008 17:40

Encore une fois bon courage devant autant d'injustice et de négligence et surtout d'indiférence patronal.
Battez vous !!!!!

claude 24/02/2008 17:32

Si des personnes veulent distribuer des tracts, aucun probléme, au contraire.
Merci de me donner par mail, votre nom ou la personne a contacter.
lenoir.en.colere@free.fr

BOIS 24/02/2008 16:30

merci de me faire parvenir à mon adresse par un des salariés habitant Joigny votre tract je le distribuerai dans toute la commune. Il en faut 250! Salut