LENOIR ET MERNIER - LCAB

Vendredi 4 avril : Dernier jour d’occupation

4 Avril 2008, 05:40am

Publié par LENOIR ET MERNIER - LCAB

Pour les raisons invoquées dans le précédent billet, l’occupation de l’entreprise ne semble plus vraiment nécessaire.
Malgré tout le combat continu : Prud’hommes, pénal, indemnisation, formation, reclassement, travail….
Afin d’aider au maximum les salariés licenciés et surtout de maintenir le contact, des permanences seront organisées tous les jeudis de 17h00 à 19h00 dans le local de l’UL CFDT à Bogny-sur-Meuse (Braux). Pour les questions personnelles, merci d’appeler avant Claude CHOQUET au 06 75 10 29 22.
Il serait également utile que chacun laisse son adresse mail à lenoir.en.colere@free.fr  ou cfdt.bogny.08@free.fr  afin d’être informé individuellement. L’adresse ne sera jamais divulguée à personne.
PS : Chacun comprendra qu’on est que des bénévoles avec également des problèmes personnels. Alors les piques assiettes qu’on a jamais vues sur le terrain, sans aucune raison, sont priés de rester chez eux. Merci.

Info de dernière minute : Suite à l’intervention du Maire de Charleville (Claudine LEDOUX) et au travail de Philippe et Jean-Michel, le solde de tout compte et les indemnités seront versés avant la fin de la semaine prochaine.

Enfin, il serait sympa que ce soir on se retrouve tous une dernière fois vers 17H00 a l’usine LCAB pour le verre de l’amitié.


 Le combat n’est pas fini, ce n’est qu’une étape

Commenter cet article

kevin neveu 06/04/2008 20:12

pour tonton alain
tout a fait d'accord avec toi le penser et le dire c'est ça la liberté d'expression
tout coeur avec se que tu dis

jusqu'aux bout les lenoirs ne rien lacher le combat continu

Jean Michel Fournaise(lcr08) 06/04/2008 19:11

Peut etre manque t il une gauche vraiment de gauche ;une gauche qui développe,coordonne et s'appuie sur les mobilisations sociales??
Une gauche radical?Pourquoi pas?

ALAIN 06/04/2008 11:47

Tu as raison Claude les loups se sont alliés et les loups nous les connaissons ce sont
1 Notre municipalité qui préfère s'occuper de ces espace vert afin de recevoir une deuxième fleurs sur son JOLI panneau et pour cela on n'hésite pas à s'accrifier les emplois, il faut dire que de vieilles usines détruisent le cachet du village, il vaut mieux raser et planter des fleurs MERCI
2 Notre député qui préfère passer à la télé afin de défendre la fermeture de la caserne de Charleville, de passer à la télé pour prendre position avec les avocats,et bien sur de faire le beau pour gagner ses élections mais qu'a t'il fait pour nous RIEN je dis encore MERCI
3 Le conseil régional et ses représentants qui eux sont bien confortablement assis dans leurs fauteuils et qui se foute éperdument de notre sort car à part le CTP ils n'ont rien d'autre à la bouche et la je dis encore MERCI
Vous voyez messieurs les élus de Gauche (ho pardon soit disant de Gauche)je vous dis un grand MERCI pour votre incompétence, votre mépris envers les salariés qui soit dit en passant on voté pour vous, si nous avions su cela à l'avance on aurai voté la droite car vous êtes à mettre dans le même sac
Je n'oubli pas non plus le role important que les haut dirigeant de la CFDT on fait, car eux aussi on briller par leur inconpétence, pire encore car pour des syndicaliste faire une union avec le gouvernement il faut être tombé trés bas et à vous aussi je dis MERCI de nous prendre pour des con.
Mais heureusement pour nous il nous reste toujours et encore le PARTI COMMUNISTE et la CGT qui eux ne nous ont jamais abandonnés et qui on gardés un esprit de GAUCHE ET D'OUVRIER et je les remercie infiniment sans oublier Maitre MEDEAU qui avant d'être un avocat est un homme qui defend ses opinions et celle des salariés

Claude 06/04/2008 10:42

Merci Popol, mais la mobilisation a été fantastique et généreuse à Bogny-sur-Meuse. Le manque de relais n’a pas seulement été local, mais aussi départemental, régional et national. A cause de qui ? ça ont le sais tous, et les raisons sont politiques. On gênait l’ordre établi, les tractations et magouilles de toutes sortes. On était un mouvement qu’aucun syndicat ou parti politique ne pouvait récupérer. Nous étions simplement des ouvriers jetés à la rue par un patron voyou, et qui criaient leur soif de justice sociale.
Il fallait nous faire taire, alors les loups se sont alliés.

POPOL 06/04/2008 10:05

je souhaite joindre mes modestes encouragements à vous tous pour la suite et félicitations pour le combat exemplaire mené depuis 2 mois.Il est sans doute vrai que la solidarité dont vous avez fait preuve restera un exemple précurseur d'une prise de conscience collective de la menace pesante sur notre industrie.Par contre, je m'associe aux propos de J-M F. concernant le manque d' initiatives de mobilisation unitaire des syndicats et politiques de gauche pour un rapport de force pesant sur une issue plus favorable. QUI ?(et pourquoi?)n'a pas souhaité une mobilisation plus générale au niveau local?

Claude 06/04/2008 00:54

Merci Michèle, c'est vrai ce que vous dites, comme c'est vrai qu’on n’a pas encore tout perdu. Car si des mesures innovantes et complémentaires sont obtenues ce sera grâce à l’action menée depuis 2 mois.
Action menée par un ensemble de salariés solidairement. Les messages de sympathie me touchent vraiment, mais je préfère parler d’action collective, car chacun d’entre vous est exeptionnel.

Michèle Leflon 06/04/2008 00:01

Vous venez de mener un combat exemplaire, exemplaire de solidarité entre vous, exemplaire dans sa tenue.
Sans doute vous êtes déçus, et il y a de quoi. L'UIMM n'a pas cédé d'un pouce.
Mais votre combat n'aura pas été vain, car il a construit les meilleures conditions pour ce que vous voulez le plus, votre retour à l'emploi et pousse les collectivités, la préfecture dans leurs retranchements.
Votre combat a été précurseur, précurseur d'une société où les entreprises d'un bassin d'emploi assurent la sécurité d'emploi et de formation de chacun.
Et vos dernières propositions sont aussi des propositions d'avenir : la création d'un fond permettant de couvrir les frais liés à la rupture professionnelle, gérée paritairement, est la condition pour que les changements d'emploi, de plus en plus souvent nécessaires au cours de la vie, ne s'accompagnent pas de désastres personnels et familiaux.
Il faut que toutes les aides listées comme nécessaires par les salariés puissent se mettre en place. Et il faudra s'assurer que les aides promises soient effectivement données en cas de besoin ! Vous pouez compter sur moi pour interpeller qui de droit en cas de promesses non tenues : j'ai horreur de cela.
J'ai de toute façon bien compris que pour vous la fin de l'occupation du site de LCAB n'est qu'un changement de mode de mobilisation : celle-ci ne pourra cesser qu'avec le retour de tous dans un emploi assurant les mêmes conditions de travail et de salaire ! Il va falloir que le patronat les précise, ses 189 offres d'emploi annoncées ! Car, s'il y en a un qui n'est pas sorti grandi de ce conflit, c'est bien le MEDEF ardennais.

Pascale 05/04/2008 23:54

J'ai eu envie de vous faire partager le petit texte que j'ai envoyé à Claude, en reconnaissance de tout ce qu'il a fait, et de tout ce qu'il fait encore pour nous aujourd'hui.


Homme de combat, homme de conviction
Tu as la reconnaissance de tes compagnons.
Homme de cœur et de courage
Tu as su contenir leur rage.

Soit fier de toi, mon ami
La-bàs dans son paradis
Lui aussi est fier de toi
Ton ami Rafael de la Serna

Comme lui, en Argentine autrefois
Tu as montré le chemin de la guérilla
Et pour nous qui sommes tes amis
Tu resteras, le Che Guevara de Bogny

audrey 05/04/2008 20:38

même si l'occupation est finie et que vous n'avez pas obtenu gain de cause au final ... la médiatisation a été présente et vous avez gagné la reconnaissance du public à défaut de celle des politiques ! bravo à toutes et tous et surtout à Mr Choquet !

ALAIN 05/04/2008 19:59

Pour Bernard et Muriel je n'ai pas vu votre message sur le blog

Amitié Alain et Laurence

ALAIN 05/04/2008 19:48

j'adresse ce message à M Fillonneau en espérant qu'il lit ce blog
Vous voyer M Fillonneau je vous dis Monsieur pas comme vous sur votre lettre ou pour une personne qui se dis ou plutôt qui se crois plus intelligent que nous, vous parlez de M Choquet en disant Choquet ce qui je trouve est trés incorrect, et comme nous sommes dans l'incorrection totale, je trouve que ce que vous faite est trés dégueulasse car dégager ainsi des personnes comme M CHOQUET ainsi que ses camarades eux aussi délégués, et nos camarades de l'UD qui eux sont avec nous depuis le début ( vous voyez je dis camarade car c'est un mot que j'aime bien mais que vous au syndicat de la métallurgie ne connaissez pas ou plutôt ne connaissez plus ).
De plus dans votre lettre vous parlez parlez des intérets des salariés, excusez moi mais moi je comprend plutôt que c'est dans votre intéret, car l'intéret des salariés vous en avez rien à faire, sinon si vous aviez pensez à leur intéret vous vous seriez battu avefc eux plutôt que de lécher le cul au personnes représentant le gouvernement.
De plus pourquoi parler de la Scop et non de la ( SCOOP ) vous voyez vous ne savez même pas écrire le vrais nom, car d'aprés ce que je sais on dis une Société Copérative Ouvriére de Production, vous vous l'écrivez comme un scoop est c'en est un de voir que des soit disant syndicaliste se range du coté du gouvernenement, de plus la scop vous ne vous en êtes jamais occupez non plus.
Mais ce qui est le plus étonnant c'est que vous parliez de négotiation en connaissez vous au moin le terme exact car pour négocié il faut savoir de quoi on parle et vous vous ne connaissez rien sauf peut-être faire de la lèche à la préfecture.
Vous me faite pensez à des charognards qui viennent se répaitre de la mort des autres.
Je ne vous salut pas Monsieur car je ne salut jamais une personne qui trahit ainsi comme vous le faite des ouvriers que eux ne réclamais que justice, une justice qui ne nous a pas été rendu es à laquelle vous avez contribuez à nous enterrez encore plus.
Car c'est vrais que nous avons été trahi
1 Par le gouvernement
2 Par nos élus
3 Par certaine personnes de notre syndicat
Nous avons été considéré encore pire que de la vermine, nous aurions été des criminels, des voleurs, ou bien même des violeurs je suis sur que nous aurions été mieux considéré.
P.S pour ceux qui ne connaisse pas M FILLONNEAU il faisait parti des deux personnes du syndicat CFDT qui nous ont trahis mercredi dernier à la préfecture

ALAIN 05/04/2008 12:33

En lisant vos commentaires, j'ai l'impression que vous croyez que tout est fini, mais NON rien est encore terminé car comme je l'ai dis plus haut nous avons perdu une bataille mais pas la guerre,il faut que nous soyons toujours uni, si il faut faire une manif nous devons toujours dire présent, car ces cons de politique et de syndicat, je ne vais pas nommer la CFDT car cela ne se fait pas croient nous avoir vaincu et bien NON nous serons encore et tpoujours la prêt à nous battre, si ce n'est plus dans notre combat Lenoir LCAB cela le sera avec d'autres entreprise en difficultés et qui comme nous seront abandonné par les pouvoir publics de gauche comme de droite car à présent et j'en suis sur il n'y a plus de différence entre eux, ils bouffent dans la même gamelle
Bon je vous dis à plus et soyons fier de ce que nous avons fait et soyons fier de ce que nous ferons car nous continuerons n'en déplaise aux politiques

kevin neveu 05/04/2008 09:55

a tous mes copains et mes copines de la vallée

certaine personnes m'ont demander hier (mon fan club y parer. d'ailleur j'aimerais bien savoir qui) je n'ai pu etre présent j'ai été encore au travail, d'habitude je travail pas mais la à cause de la fete du pisselit de dimanche j'étais de service d'ailleurs pour un communaux c'est les jours de grand travail, d'ailleurs si certains veulent venir pas pour aller a la fete mais pour manifester une derniere fois ca serai tres bien car je suis pas trop chaud pour y participer lol
je regrette de n'avoir pas été present mais j'ai beaucoup penser a vous tous, il y en aura d'autre pour que je me rattrape
a bientot amicalement

merci aux personnes qui m'ont reclamer hier ca fait plaisir

nadège 05/04/2008 09:02

Un grand merci à claude petit par la taille mais si grand de coeur et d'esprit

nicole 05/04/2008 07:47

sans oublié bien sur Miko et tous ceux qui sont en train de se battre contre un système quasiment totalitaire

nicole 05/04/2008 07:40

bonne chance à vous tous ,et si le blog est lu jusqu'à Gandrange bon courage aux salariés d'ArcelorMittal ,salut à tous

williams 04/04/2008 21:26

désolé de n'avoir pas pu etre present plus souvent.je suis tres pris par le temps en ce moment.

juste un petit message pour vous dire que vous avez été tout au long de ce combat un exemple
de vie de combat que la nouvelle génération ne connait plus.

je suis d'accord aussi avec kevin que dans ces cas la on se rend plus compte que l'on est tous dans la meme barque(,col blanc ou bleu)

je dois souligner l'investissement de claude
depuis le debut.

NOUS AUSSI CLAUDE ON EST FIER DE TOI!

Melanie 04/04/2008 20:45

Bin voila j'ai passe de bon moment avec vous tous j'ai ete ravi de tous vous connaitre voila je penserais toujours a vous bon courage pour tout le monde je vous fais tous de gros bisous a tous et ils viennent tous du fond du coeur mes bisous.....

christ 04/04/2008 17:02

ta raison Alain vous vous éte bien battus et vous avez gardé votre dignité ça c'est important

ALAIN 04/04/2008 16:43

J'adresse ce message au gouvernement, aux politiques de gauche comme de droite (si il y as encore une différence).
Bien sur je n'inclu pas le Parti Communiste qui lui c'est battu avec nous depuis le début sans jamais nous trahir, pas comme certain qui n'on bougé qu'a la fin et en plus pour nous baiser, je dis baiser car il n'y as pas d'autre terme, je n'oubli pas bien sur un certain syndicat qui lui aussi à fait la sourde oreille depuis le début de notre conflit et qui se réveille pour nous baiser lui aussi, mais je tien à dire que vous pouvez vous allier tous ensemble politique et syndicat, jamais vous ne nous ferez baisser les bras, car je tien à dire que la lutte n'est pas encore fini, les CRS, les garde mobiles et autres guignols ne nous impressionne pas nous avons peut-être je dis bien peut-être perdu une bataille mais nous n'avons pas perdu la guerre alors ne vous croyez pas vainqueur car nous sommes encore DEBOUTS, et nous avons encore notre fierté, chose que certaine personne soit disant de GAUCHE n'on plus.
Et même si nous n'avons pas obtenu ce que nous voulions nous les salariés de lenoir lcab nous pouvons dormir tranquille pas comme vous