LENOIR ET MERNIER - LCAB

Le ménage dans les Ardennes

15 Septembre 2009, 09:02am

Publié par LENOIR ET MERNIER - LCAB

Les acteurs publics du dossier Lenoir et Mernier-LCAB quittent les Ardennes.

La Préfète Catherine DELMAS COMELLI qui a très mal gérée le dossier Lenoir et Mernier-LCAB, est nommée dans le Cher, elle est remplacée par un préfet venu des Hautes-Alpes, Jean-François SAVY. À noter que depuis son arrivée ce nouveau préfet fait l’objet d’éloge des partis politiques de droite comme de gauche et de tous les syndicats. Ce qui est de bon augure !!

Le petit secrétaire général de la préfecture Jean-Luc BLONDEL quitte également les Ardennes. Ce qui est une très bonne nouvelle.

Le procureur de la république NACHBAR dont Philippe JARLOT vantait son amitié, est remplacé par le procureur BOURIAUD. À noter que le procureur BOURIAUD a refusé de faire sauter l’amende pour excès de vitesse du bâtonnier DUPUIS, l’ami de l’ex-procureur NACHBAR. Ce qui est de bon augure !!

Le colonel de gendarmerie Michel MEHAUT a également quitté le département. Saluons au passage la gentillesse et la compassion des gendarmes dans le dossier Lenoir et Mernier-LCAB.

Mais on ne va pas pleurer, car ils nous restent encore le commissaire divisionnaire LEGRAND dont l’excès de zèle nous fait encore sourire.

Espérons qu’après ce grand ménage les salariés victimes de patrons voyous seront mieux considérés et que leurs fossoyeurs seront jugés comme il le faut.


Benoît Huré s'est offert un journal

Extrait du journal l’Ardennais du 16 sept.09

Un hebdomadaire de presse écrite va voir le jour dans les Ardennes. A l'initiative du conseil général, qui a fortement incité des entreprises locales à participer financièrement à l'aventure.

Mécontent de l’indépendance de ton et d'articles parfois critiques à son égard du journal l’Ardennais, le président Huré décide de sortir son propre journal qui lui est entièrement dévoué.

Comme le Département ne peut pas mettre directement des billes financières dans un projet privé destiné à concurrencer le journal l’Ardennais, Benoît Huré demande à ses obligés d'investir à sa place.

C'est ainsi que l'on retrouve comme partenaires du tour de table financier un certain nombre d'entrepreneurs ardennais. : Urano, de Saint-Gilles et… les frères Lambert.
Difficile dans ces conditions d'imaginer que la rédaction de ce nouveau média puisse travailler en toute indépendance…

Le montage financier de cet organe de presse, ainsi que le rôle joué dans son lancement par le conseil général des Ardennes et une poignée de baronnets industriels locaux, prêts à débourser 400.000 euros pour se payer une oreille complaisante, fait craindre le pire : L'apparition d'une feuille créée à seule fin de caresser dans le sens du poil les notables en costard-cravate, rehaussé parfois d'une écharpe tricolore !!


Pour notre association et les anciens salariés Lenoir et Mernier-LCAB nous sommes reconnaissant au journal et aux journalistes de l’Ardennais qui lors du conflit de notre entreprise et même actuellement ont toujours fait preuve de professionnalisme, d’indépendance et d’objectivité. Nous ne lirons pas la feuille de choux du “cousin“ Huré et du Medef local.



Extrait du journal l'Ardennais du 11 septembre 09

Un référent du CTP basé à Charleville, qui avait justement comme mission de suivre le reclassement des anciens salariés de Thomé-Génot, a été mis en examen pour « complicité de détournement de fonds destinés à la formation ».


Espérons qu'il ne s'agit pas du fameux référent qui nous convoquait dans son bureau pour nous donner des leçons.

Commenter cet article

philippe2 20/09/2009 12:42

je vois de qui tu veut parler le fameux !!!!!!!!!!!!!amitié a tous!!!!!

Lenoir et Mernier-LCAB 18/09/2009 10:40

  Les cadres passeront devant le conseil des prud'hommes le mardi 13 octobre à 14 h salle B 9 Esplanade du palais de justice à Charleville.Mais nous y reviendrons début octobre.

nicole 18/09/2009 10:07

Et Nexans ,va t-il en parler ? Et des deux licenciements pour des raisons plus que douteuses de l'usine Drumel à Bogny,va t-il en parler ?

Lenoir et Mernier-LCAB 17/09/2009 23:13

Dombret-Becq liquidé.
Cette entreprise métallurgique de Nouzonville dont les cinq salariés licenciés dénoncent la mauvaise gestion de l’employeur, viendront  grandir la liste des chômeurs de la vallée de la Meuse.
"Cousin" Huré en parleras-t-il dans son journal ?

Claude 17/09/2009 10:59

Tout à fait Nicole, et c'est toujours un véritable plaisir de lire vos commentaires.

gillou 17/09/2009 10:18

croit  tu mon robert  tu sais un pareil a lui n'a aucun regret  de se qu'il a fait  et de se qu'il fera encore dérrière nous pour moi personnellement  il se fout de tout et de tout le monde  car il n'est meme pas humain et surtout il n'a pas de coeur du moins s'est  se que je pense !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

nicole 17/09/2009 06:35

Et pendant ce temps là ,les élèves qui suivent une formation au CFAI de Charleville :BEP Vente se voient avec 20 euros de moins par mois par rapport à l'année dernière ,le Conseil Général n'a plus d'argent leur a t-on dit , Et la réponse d'une (prof) : Ce n'est pas pour 20 euros ! Quand on a comme (paie) 300 euros par mois et que l'on vous dit qu'il y aura encore 20 euros de moins ça vous met le coeur à l'ouvrage pour recommencer une année ,mais cette personne ne gagne certainement pas 280 euros par mois elle ! Maintenant ,si Monsieur s'offre un journal ;quoi de plus naturel que de se servir en premier ! C'est ça le partage ! J'aimerais que ce Monsieur m'explique comment il pourrait vivre avec 280 euros par mois ,si il pouvait lire mon message je serais contente de lui poser la question .En même  temps ne nous plaignons pas , ces jeunes là ne sont pas chomeurs Vous vous rendez compte ,280 euros par moi ,cest Versaille .

robert 15/09/2009 16:43

je dirais méme LA COULANTE

olivier 15/09/2009 12:44

j'en connais un qui doit avoir une sacrée chiasse aujourd'hui