LENOIR ET MERNIER - LCAB

Bogny sur Meuse: La monarchie municipale

6 Mars 2014, 14:03pm

Publié par LENOIR ET MERNIER - LCAB

Nous avions déjà dénoncé le fonctionnement de la mairie de Bogny-sur-Meuse, ou le pouvoir du maire était absolu et ne tolérait aucune contradiction.

Chacun se rappelle le conflit Lenoir et Mernier-LCAB en 2008, ou le Maire voulait imposer son point de vue sur le repreneur sans consulter les élus de l'entreprise. Ou bien son refus de voter un prêt du conseil général permettant une reprise d'activité ou bien encore sa timidité a défendre notre revendication d'une indemnité supra légale...

Les élus communistes viennent par la diffusion d'un tract, confirmer nos affirmations.

Dénonçant le caractère très centralisateur du Maire actuel Erik PILARDEAU, et l'absence de débat démocratique, ceux-ci ne participeront pas à la liste des candidats aux élections municipales.

Il n'y aura donc qu'une seule liste socialistes et apolitiques aux municipales du 23 mars. Liste, dont la composition et les postes clés seront détenus en grande majorité par des enseignants.

Parmi les candidats, des personnes de valeur vont siéger au conseil municipal de Bogny-sur-Meuse, nous leur souhaitons simplement d'avoir assez de pouvoir pour faire vivre une véritable démocratie communale et non un pouvoir monarchique.

Dans un esprit de clarté et afin de ne pas tromper les électeurs, il serait souhaitable que la liste "Osons Bogny" ne fasse pas référence à la gauche plurielle.


ob_2e07a2_logo-osons-bogny.jpg

 

Commenter cet article

yannick L 11/03/2014 20:25


"l'absence de gratuité, dans le cadre de la réforme des rythmes scolaire, n'est pas une décision de gauche"


Wahou !!!!


A Nouzonville, le projet de la municipalité sortante est de faire payer les familles. Les premiers courriers d'information ont été distribués aux familles. Et l'adjointe aux affaires scolaires
est l'adjointe communiste.


Michèle, je tiens ces documents à ta disposition.


Alors, sont-ce les gens qui sont de gauche ou le programme ???

Claude 11/03/2014 09:07


Le lien pour l'article de mIchelle : http://micheleleflon.hautetfort.com/archive/2014/03/10/elections-municipales-a-bogny-sur-meuse-un-maire-sourd-au-di-5319377.html

Claude 11/03/2014 09:05


Tu as raison Michèle il ne faut pas faire de l'idéologie mal placée anti PS. C'est pourquoi j'aurais l'occasion de parler d'Edouard MARTIN lors des élections européennes.


Bravo pour ton article sur ton blog, j'invite tout le monde à aller le lire.

Michèle Leflon 10/03/2014 23:21


Je me suis beaucoup tu dans ces débats pré élections municipales, parce qu'il n'y a sans doute pas de vraiment bonnes solutions, et pas de solutions passe partout, pour remplir les objectifs que
se sont donnés les communistes : battre la droite et l'extrême droite, et être utile aux gens dans une société qui nécessite plus que jamais solidarité et construction de points d'appui aux
luttes pour regagner le respect de l'humain face aux diktats de la finance.


Etre utile aux gens, ce n'est pas faire de l'idéologie mal placée anti PS, en confondant le gouvernement de plus en plus inféodé au MEDEF et les militants, les sympathisants socialistes, qui,
pour bon nombre d'entre eux, sont déçus par les Hollande, Eyrault & Co et gardent des idéaux de solidarité. Etre utile aux gens, c'est faire en sorte que les choix faits par les conseils
municipaux qui vont être élus satisfassent leurs besoins dans tout ce qui peut se régler dans la proximité en privilégiant l'intérêt du plus grand nombre à celui de quelques uns.


Et c'est vrai que là, les choix de participation des communistes à telle ou telle liste obéissent à une alchimie un peu complexe de relations humaines, d'un historique de travail dans une
municipalité sortante où ils savent qu'ils pourront faire ou ne pourront pas faire bouger les lignes, d'inféodation plus ou moins grande des socialistes à la politique gouvernementale, voir
d'oubli complet par ceux ci de ce qui fait les valeurs de la gauche.


Je me suis tu longtemps et j'avais l'intention, maintenant que les débats sont clos et que nous sommes à moins de deux semaines du premier tour de mettre dès ce soir un article sur mon blog à ce
sujet, en commençant par la ville chef lieu. Et bien, je vais commencer par Bogny sur Meuse, car le maire sortant, candidat à sa propre succession, a dépassé les limites de la décence en
indiquant à la journaliste de France 3 qu'il faisait une liste PS PCF, alors qu'il sait très bien qu'il n'a pas l'accord de la section du PCF du canton et que les soit disant communistes sur sa
liste sont, sauf un qui se présente à titre personnel sans étiquette comme l'a indiqué Karine, non cartés au PCF !


Alchimie de relations personnelles, ai-je dit dans les décisions des communistes, et de capacité à faire bouger les lignes : la surdité d'E. Pilardeau à la décision quasi unanime des communistes
bognysiens de non participation est l'exemple même des manières de faire qui ont été un des éléments de la décision !


Dans les débats de ce blog, j'ai vu certains dire que les décisions locales n'étaient ni de droite, ni de gauche : effectivement pas toutes, mais il y a aussi des choix qui imposent aux communes
une prise de position ! L'amènagement de la semaine scolaire en est un : ne pas assurer la gratuité des activités proposées aux enfants par les communes dans les créneaux horaires libérés par la
création d'une nouvelle demi journée d'école n'est pas une décision de gauche ! L'importance des contraintes budgétaires imposées par le gouvernement ne peut être une excuse, même si cela impose
des choix douloureux : il y a des choses moins prioritaires dans le cadre d'une gestion de gauche !


Dernière remarque pour Claude par rapport à un autre post : je comprends que tu mettes en valeur Edouard Martin pour ses qualités de syndicaliste : n'oublie pas qu'une fois élu, il ne sera plus
un syndicaliste mais un soldat du PS institutionnel obligé à tous les renoncements au parlement européen pour satisfaire à l'Europe du capital, puisque Hollande n'a pas voulu de rupture avec la
mise en concurrence généralisée au lieu d'une Europe de la solidarité !

Claude 08/03/2014 05:37


Merci Karine, cela confirme que la liste Osons Bogny ne peut faire référence à la gauche plurielle
(comme elle le fait actuellement). Sinon cela reviendrais à mentir aux électeurs dans le but d'obtenir un plus grand nombre de voix.


A savoir qu'excepté les socialistes aucun autre parti politique de gauche n'est représenté sur cette
liste.


Une équipe municipale qui commence son mandat par un mensonge ne peut être crédible.

LAURENT Karine 07/03/2014 21:14


Bernard Otjacques est bien un camarade du PCF. Mais il se présente sur la liste de Mr Pilardeau, sans
étiquette et nous respectons son choix.... que celà soit clair pour tout le monde.... les communistes ne participeront pas au prochain mandat.....


 

Michel 07/03/2014 13:50


Sur la liste Osons Bogny il y'a bernard Otjaques je croyais qu'il était communiste