LENOIR ET MERNIER - LCAB

1 - Des associations qui proposent et agissent !

26 Mars 2013, 07:13am

Publié par LENOIR ET MERNIER - LCAB

Le 1er février dernier, le regroupement d'associations a rencontré les élus du département et du conseil régional. Lors de cette réunion, nous avons fait 11 propositions. Afin de recueillir les réponses et les actions précises que les élus vont mettre en place, nous avons programmé une nouvelle rencontre pour le vendredi 19 avril.

Pour une meilleure compréhension, nous allons détailler quelques-unes de nos propositions.

Aujourd'hui voici la première :

  1. Création d'un service emploi de proximité dans les communes.   

Lors de l'émission télévisée "les infiltrés", les journalistes en caméra cachée ont mis en évidence les carences de Pôle emploi. Pôle emploi n'assure pas un suivi personnalisé et de proximité, il ne propose pas des formations adaptées, il exclut "volontairement" un certain nombre de chômeurs du marché du travail, il n'assure pas une aide et une orientation sociale. Cela n'est pas une critique, car les employés font un travail difficile, mais depuis la fusion ANPE-ASSEDIC, Pôle emploi a été orienté vers la gestion des chômeurs, plutôt que vers la prise en compte des attentes et difficultés rencontrées par les demandeurs d'emploi.

D'où notre proposition, d'une structure d'accueil de proximité dans chaque localité. Un lieu à destination des demandeurs d'emploi, mais également des femmes désirant reprendre une activité, des jeunes cherchant une formation adaptée, des salariés souhaitant changer de métier.

Une écoute attentive aux problèmes d'emploi, mais également aux difficultés sociales et financières. Un véritable lieu de conseil et d'orientation. Un endroit ou des outils informatiques et des documents seront mis à disposition des demandeurs. Du personnel compétent qui n'hésitera pas à aller démarcher des employeurs afin d'évaluer les besoins et les moyens financiers et humains, permettant une mise en relation directe avec la population concernée.

job4.jpg

Commenter cet article

Michel 08/04/2013 07:43


Erik Pilardeau président de la communauté de commune en a rien a foutre d'aider les gens a trouver un emploi. merci madame leflon de cette information meme si ça m'étone pas.

Réjane 31/03/2013 18:27


Merci à Madame Leflon d'avoir développé


 


La réduction de 80 % est connue mais pour le vouzinois c'est sans effet puisque pas de train  et pratiquement aucun moyen de se déplacer  , là est tout le problème: l'isolement
géographique qui fait mourir notre territoire


 

Claude 31/03/2013 08:27


Merci Michèle, des réponses claires et précises comme on aimeraient en obtenir à la réunion du 19 avril.

Michèle Leflon 30/03/2013 23:16


Et que les patrons américains sont aussi susceptibles de venir faire leurs exactions dans les Ardennes (Thomé Génot !)


Mais c'est avec l'intention d'être un peu plus sérieuse que je suis venue sur cet article et l'intention d'apporter quelques précisions par rapport à ce qui a pu être dit lors de la réunion de
Monthermé, d'autant plus que je ne pourrais être à la prochaine. Donc autant commenter par écrit. Et si toutes les propositions sont sur le blog d'ici là, j'essaierai de faire ainsi, peut être
pas sur toutes mais au moins sur celles sur lesquelles j'ai le plus de propositions concrètes à faire.


Pas sur toutes : sur la question du proposition de loi par exemple, la balle me semble vraiment dans le camp de Christophe Léonard, d'autant plus que les députés communistes ont des fenêtres très
limitées pour faire débattre de leurs propositions et qu'il y en a de plus générales comme celle qui vient d'être déposée contre les licenciements boursiers (on peut lire l'article de l'Humanité
en cliquant ici) et que l'affolement
de F. Hollande pour adapter notre pays aux exigences d'austérité et de soumission au patronat de la commission euroépenne faisant suite à l'activisme désordonné de Sarkozy multiplie les sujets
nécessitant des propositions de loi alternatives !


Après cette introduction un peu longue, venons en au sujet.


La réalité c'est qu'effectivement Pôle Emploi ne joue pas son rôle. Faut il condamner pour cela Pôle Emploi ou chercher à le transformer ?


Quel but cherche-t-on ? Je partage complètement la proposition du PCF d'un grand service public national de l'emploi et de la formation indispensable à la mise en place d'une sécurité sociale
professionnelle.


Comment concrètement y arriver ?


- d'une part, il y a une lutte à mener vis à vis de Pôle Emploi par deux méthodes à utiliser de manière conjointe : faire agir les organisations syndicales qui sont présentes dans la gestion de
Pôle Emploi, même si elles ont du mal à y faire entendre leur voix et je pense que les chômeurs ont tort quand ils ne sont pas syndiqués, car il faut que leurs besoins spécifiques soient pris en
compte, et d'autre part par une action vis à vis de Pôle Emploi. Autant je pense qu'il est difficiel de faire venir un responsable de Pôle Emploi à une réunion avec des politiques, autant il est
possible de monter une délégation et d'aller porter un certain nombre d'exigences. Cela fait un moment que l'on en parle : je suis prête à contribuer à une telle action.


Car il n'est effectivement pas acceptable que Pôle Emploi passe plus de temps en flicage des chômeurs qu'en temps consacré à s'occuper d'eux, d'autant plus que le multiplication des petits
boulots de quelques jours aggrave les problèmes administratifs et raisons d'erreurs et de conflits sur les indemnisations.


Et il est d'un point de vue environnemental inacceptable que l'on déplace dix personnes en recherche d'emploi plutôt qu'un conseiller !! Alors que l'informatique pourrait précisément aider à
délocaliser des services (ou relocaliser dans la proximité plutôt)


- d'autre part, il y a effectivement un autre service à créer d'orientation plus large. Comme l'a dit Jean Marie Meunier à la réunion à Monthermé, c'est le but recherché par les Espaces Métiers
mais je n'avais pas insisté, car comme la plupart d'entre vous avaient fréquenté le CTP, vous connaissez et vous savez bien que cela ne répond pas au besoin exprimé.


Sauf que ...


Sauf que le but recherché est bien qu'il y ait un vrai service d'orientation de proximité répondant aux besoins exprimés dans vos propositions.


Mais qu'il faut du temps pour construire un vrai service répondant aux besoins et de l'argent pour multiplier les permanences !


Au delà du premier accueil donnant un premier niveau d'information, il y a depuis fin 2011 à l'Espace Métier de Charleville des possibilités de conseil en évolution professionnelle répondant aux
questions des salariés qui souhaitent changer d'emploi ou des femmes voulant reprendre une activité professionnelle.


Cela, c'est pour l'enrichissement des réponses apportées au sein de l'Espace Métiers de Charleville. Reste la question de la proximité. Là aussi, les Espaces Métiers s'étendent progressivement,
en fonction des possibilités financières et comme on ne peut pas tout faire à la fois, c'est en fonction des sollicitations des élus locaux et des coopérations qui s'engagent sur le terrain. Le
but est d'installer un Espace Métiers par bassin d'emploi (selon les territoires de Pôle Emploi). Je travaille actuellement sur une installation sur Vouziers. Mais on a aussi mis en place des
antennes : à Carignan, il y a une antenne de l'Espace Métier de Sedan et le canton de Monthermé étant plus peuplé que celui de Carignan, il n'y a pas de raison que l'on ne puisse pas en mettre un
en place à Bogny ou à Monthermé. Encore faudrait il qu'il y ait une implication des élus locaux.


Or le président de la communauté de commune de Meuse et Semois fait un travail important pour faire venir des entreprises dans le canton. Ce qui est essentiel pour créer des emplois. et sans cela
on ne fait rien.


Mais je le sens complètement désintéressé sur l'autre aspect : aider les gens à trouver un emploi. J'avais essayé de l'intéresser à la question de la mission locale, qui joue ce rôle vis à vis
des jeunes, avec en plus un rôle d'accompagnement plus global, social, pour avoir un certain nombre d'exigences de présence de permanence de la mission locale de Charleville sur Bogny. Au débur
de l'actuel mandat municipal, j'avais eu des contacts avec une adjointe. J'avais prévenu la présidente de la mission locale de Charleville d'accueillir avec bienveillance les demandes. Je ne
pense pas qu'il y ait eu des suites ...


Avec comme résultat que quand le conseil régional élabore le plan régional de formation des demandeurs d'emploi, il n'y a jamais de propositions particulières sur le canton, alors
qu'intuitivement, je suis persuadée que l'on pourrait faire certaines actions.


Et pour conclure, deux choses :


- l'une d'ordre général, puisque le projet de loi de décentralisation donne aux régions compétence pour coordonner un service public d'orientation, mais ne leur en donne pas les moyens


- l'autre plus pratique, car je connais les difficultés pour aller à Charleville. Je ne suis pas sure que tout le monde soit au courant des possibilités de réduction de 80% sur les trains
régionaux pour les familles les plus modestes avec le PASS SOLIDAIRE. Renseignement sur le site du conseil régional en cliquant ici. Et pour mémoire, ce sont les communistes qui se
sont impliqués pour obtenir ce dispositif.

olivier 28/03/2013 21:30


donc,en lisant le blog ils sont du s'apercevoir qu'il n'y avait pas qu'en amerique qu'il y avait des patrons voyou


 

Claude 28/03/2013 10:02


Ou par les correspondants Américains

Claude 28/03/2013 10:00


Hier j'ai été contacté par le plus grand quotidien économique vendu au monde. Le Wall Street journal.


La journaliste, lectrice de notre blog, souhaitait faire un article sur l'emploi dans les Ardennes, avec le point de vue de la base ouvrière.


Cela fait plaisir que notre blog soit lu jusqu'en Amérique