LENOIR ET MERNIER - LCAB

Lettre ouverte

15 Octobre 2013, 15:55pm

Publié par LENOIR ET MERNIER - LCAB

Actuellement, il est rare de trouver quelqu'un qui ne pousse pas un grand coup de gueule: Trop d'impôts, trop de charges, prix trop élevés, insécurité, chômage... La faute au gouvernement qui ne fait rien ou à l'ancien qui n'a rien fait, la faute aux immigrés, aux cas sociaux, aux riches, aux patrons...

Il faudrait que, il faudrait que, il faudrait que...!!!

Il y a plusieurs mois avec plusieurs associations ouvrières et représentants de salariés licenciés, nous avons créé un regroupement d'associations, afin de trouver des solutions pour améliorer le sort des chômeurs et faire bouger la société en faveur de l'emploi et contre les patrons voyous.

Nous avons rencontré les élus du département et de la région et avancé sur quelques propositions concrètes. Bien sûr, ce n'est pas suffisant, mais il s'agit quand même de progressions intéressantes : Création d'une structure de concertation afin de trouver des solutions aux problèmes d'emploi dans la vallée, loi contre les patrons voyous, permanence de l'espace métier sur le canton, formation de proximité pour les salariés licenciés, recul des AGS sur les sommes perdues en appel, prêt de véhicule, information sur la gratuité des transports....

Sur l'ensemble de ces sujet, nous avons obtenu des avancées significatives, mais des avancées qui sont ensuite restées lettre morte, non pas de la faute des élus politiques, mais du manque d'investissements des responsables des associations et des personnes concernées par ces mesures.

Les élus de gauche comme de droite ont tenu leurs rôles, ils ont répondu présents, ont accepté une partie de nos propositions en ont refusé d'autres et permis de mettre en œuvre certaines d'entrent elles.

Nous avions réussi a mettre en place une formation rémunérée en faveur des chômeurs dans le secteur de Bogny-sur-Meuse. Mais cette formation a dû être annulée, car aussi incroyable que cela puisse paraître, il n'y avait que deux habitants sur l'ensemble du canton, d'inscrits à cette formation. Et pourtant l'information a été correctement relayée y compris dans les médias.

Et dernièrement Erik Pilardeau a proposé de faire un bus afin de visiter l'espace métier et étudier les possibilités de faire une permanence sur le canton. Là aussi, aucune réponse des membres du regroupement d'associations pour participer à cette visite.

Donc, la conclusion est simple : Les élus politiques sont à l'écoute des citoyens, ils répondent positivement ou négativement (pour des intérêts communs ou personnels)... Mais ils répondent !

Notre tort, c'est d'avoir voulu croire que des associations pouvaient aller plus loin que leur pré carré revendicatif, afin d'être une force au service des populations concernées.

Notre tort aussi c'est d'avoir cru que les personnes fragilisées avaient assez d'autonomie pour prendre en charge leur destin et faire le premier pas, sans attendre que des institutions les prennent par la main.

Donc Méa Culpa !

Notre association en tire les conséquences et décide dorénavant, d'agir dans le cadre d'une amicale des anciens Lenoir et Mernier-LCAB.

Le blog bien sûr gardera sa liberté de ton et son analyse politique et sociale mais nos actions se situeront  uniquement dans le cadre des aides aux anciens salariés Lenoir et Mernier-LCAB.

 

Association des anciens salariés

Lenoir et Mernier-LCAB

 

Commenter cet article

Lenoir et Mernier-LCAB 17/10/2013 07:56


Affaire des plafonnés : Lire dans la colonne de droite.

Claude 15/10/2013 17:09


Précision: L'association ARTIS a toujours été à nos côtés avec son leader Bernard Delhaye.


Je précise que j'ai cessé toutes activités syndicales, et que mon aide éventuelle aux personnes en difficultés ne peut-être que bénévole.