LENOIR ET MERNIER - LCAB

Philippe Jarlot grillé dans la presse nationale

7 Juin 2011, 21:43pm

Publié par LENOIR ET MERNIER - LCAB

image_47.jpg

Journal quotidien des Usines

L’ex-patron de Lenoir-et-Mernier condamné

Le 07 juin 2011

000139616_5.jpgSocial. Il était poursuivi pour banqueroute, détournements et abus de biens sociaux, l’un des avocats de la partie civile l’avait surnommé le « Bernard Tapie des Ardennes » : Philippe Jarlot, 59 ans, a finalement été condamné le 30 mai dernier, à deux ans de prison avec sursis et 90 000 euros d’amende par le tribunal correctionnel de Charleville-Mézières (Ardennes).
Une peine néanmoins insuffisante aux yeux des anciens salariés du fabricant de boulons Lenoir-et-Mernier, qui avaient entamé une action en justice contre leur ex-PDG à la suite de la mise en liquidation de l’usine de Bogny-sur-Meuse, le 7 février 2008.


 
Un combat « mémorable »
Les 130 licenciés avaient dès lors manifesté leur mécontentement contre leur « patron-voyou » il y a trois ans, en menaçant notamment de polluer la Meuse à l’acide. Leur licenciement économique avait déjà été requalifié en « licenciement sans cause réelle et sérieuse » par le conseil des Prud’hommes, en mai 2009.
Chacun des plaignants avait reçu une indemnité variant de 1 500 à 43 000 euros en fonction de son ancienneté. Leur demande d’indemnisation pour préjudice moral a toutefois été rejetée.
Laura Heulard

http://www.usinenouvelle.com/article/l-ex-patron-de-lenoir-et-mernier-condamne.N153272

 

 

Commenter cet article

Un ex-salarié 14/06/2011 11:36



Bravo Alain pour ton commentaire 



Alain 09/06/2011 11:02



Philippe Jarlot grillé dans la presse nationale c’est bien mais les ex salariés de Lenoir LCAB eux sont grillé pour retrouver du travail, pas grillé dans le sens qu’ils sont mal vue par les
autres patrons ( enfin je pense ), mais grillé dans le sens que la moyenne d’âge est assez élevée ce qui entrave largement un reclassement professionnel.


D’accord M Jarlot a été condamné, enfin une condamnation légère, mais les salariés aussi ont été condamné au même titre que M Jarlot non pas à payer  une amende comme lui, mais condamné à être méprisé du tribunal en les excluant des indemnités qu’ils avaient droit et  qu’ils devaient  avoir, mais non le tribunal en a décidé autrement en privilégiant d’autres personnes ???,
enfin ils ont peut-être raison notre demande de préjudice morale ne compte pas car on a pas eu de préjudice morale, on a tout perdu mais cela n’est rien, on a plus de travail mais c’est pas
grave.