LENOIR ET MERNIER - LCAB

Procès JARLOT : Jour J mercredi 18 mai

15 Mai 2011, 19:01pm

Publié par LENOIR ET MERNIER - LCAB

Sauf événement de dernière minute, le procès JARLOT se déroulera normalement et en sa présence le mercredi 18 mai à 13H30 au tribunal correctionnel de Charleville-Mézières.

Philippe JARLOT anciens PDG des sociétés Lenoir et Mernier-LCAB-Jayot-Gérard Bertrand-Sofinbo-Dauvin-Venturini-Séroma, devra répondre de banqueroute volontaire, malversation, emplois fictifs, abus de confiance et abus de bien social.

Nous appelons l’ensemble des anciens salariés qui se sont porté partie civile, à venir nombreux à ce procès.

Mais au-delà des anciens salariés, nous appelons les Ardennais et Ardennaises épris de justice sociale à venir soutenir les victimes d’un patron qui n’a pas hésité à mettre des dizaines de familles dans la précarité pour assouvir sa soif de pouvoir et d’argent.

Plus jamais ça !!!

Tous ensemble nous devons dire stop à l’hémorragie qui touche nos industries et met des centaines de personnes à la rue. Cette hémorragie qui est souvent causée par la gestion capitaliste de patrons indélicats, qui n’hésitent pas a profiter des effets d’aubaine (subventions, exonérations de charges) pour reprendre des entreprises, les piller et ensuite les liquider et jeter les salariés comme des Kleenex.

Thomé-Génot, Ardennes Forge, Artis et Lenoir et Mernier-LCAB ne sont que quelques exemples médiatisés. Mais combien d’autres ont subi le même sort pour les mêmes raisons.

Tous ensemble il faut dire stop, et si Philippe JARLOT est condamné, alors la justice aura rendu sa fierté aux salariés licenciés, mais elle aura aussi, souhaitons-le, permis que désormais les employeurs réfléchissent à deux fois, avant de jouer avec la vie des travailleurs.

Tribunal--640x480-.jpg

               13oct.prud-hommes-cadres--640x480-.jpg     pannonceau--640x480-.jpg

Commenter cet article

Lenoir et Mernier-LCAB 19/05/2011 11:05




Dans le Journal " l’Humanité"


Lenoir-et-Mernier :
ouverture du procès de l’ex-PDG


Philippe Jarlot, l’ex-PDG de
l’entreprise de métallurgie, comparaîtra demain devant le tribunal correctionnel de Charleville-Mézières. Poursuivi pour abus de biens sociaux et banqueroute, il avait été mis en examen, le
17 mai 2008, mais laissé en liberté conditionnelle après le versement d’une caution de 400 000 euros.
Les anciens salariés licenciés, victimes de la liquidation judiciaire de l’entreprise ardennaise, dont la plupart arrivent aujourd’hui en fin de droits, attendent avec impatience le jugement du
«patron voyou».



Claude 18/05/2011 09:18



Trois ans que nous attendons ce procès, trois ans afin de rendre justice aux salariés.


Lenoir et Mernier-LCAB c’est 150 salariés licenciés à cause d’un seul homme, un patron  dont nous espérons que la justice établira la culpabilité.


Malversation, banqueroute volontaire, abus de confiance, abus de biens sociaux, emplois fictifs…


Des salariés qui réclame justice car ils ont été licencié sans aucune cause économique, comme l’a reconnu
d’ailleurs le tribunal des prud’hommes.


Des salariés dont plus la moitié trois ans après n’ont toujours pas retrouvé du travail et sont obligé de
vivre avec le minimum social.


Des salariés qui ont vu leur vie brisée, des projets anéantis dans un  bassin d’emploi déjà fortement touché par le chômage et la précarité. Alors que l’ancien PDG continue son activité commerciale sous couvert d’une entreprise
crée au nom de sa fille.


Oui, nous demandons de la prison et nous demandons une indemnisation, non pas esprit de pure vengeance, mais
simplement pour pouvoir tourner enfin la page, en rendant justice aux victimes de tous ces patrons qui considèrent leurs employés comme de la marchandise uniquement destinée à remplir leur
portefeuille.


 



olivier 18/05/2011 07:21



bon voila c'est le jour j,j'espere que la justice sera a la hauteur,et que la mobilisation soit forte


venez nombreux



gillou 18/05/2011 05:30



vivement  tout a l'heure que nous  soyont nombreux aux tgi de charleville mézières pour assister au procès de celui qui a mis 150 familles dans la detrèsse et que justice soit
faite tous ensemble venont nombreux car ils faut une forte mobilisation se jour j !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!



Lenoir et Mernier-LCAB 17/05/2011 21:10




L'ex-PDG de Lenoir et Mernier à la barre


Renvoyé
cet automne en raison de l'hospitalisation d'un co-prévenu, le procès de l'ex-PDG de Lenoir et Mernier (pour banqueroute et abus de biens sociaux) s'annonce tendu ce mercredi après midi au
tribunal de Charleville. La liquidation de la société avait provoqué près de 150 licenciements il y a trois ans. Les anciens salariés ont prévu de manifester avant l'audience et d'y assister en
nombre.


A lire le 18
mai dans le journal l'union/l'Ardennais



nadia 17/05/2011 20:50



je serai la demain j'espère !!!



Lenoir et Mernier-LCAB 17/05/2011 09:15



Dans le journal l'EST REPUBLICAIN :


Procès - L’ex-PDG de Lenoir-et-Mernier poursuivi, entre autres, pour banquerouteL’ancien patron devant le tribunal correctionnel


Charleville-Mézières. Le procès de l’ex-PDG de l’entreprise Lenoir-et-Mernier à Bogny-sur-Meuse (Ardennes), liquidée en février 2008, s’ouvrira demain devant le tribunal correctionnel de
Charleville-Mézières. Philippe Jarlot, 59 ans, est poursuivi pour banqueroute...



Michel 17/05/2011 07:31



esperont que la justice française sera se montrer a la hauteur de la justice américaine. il y'en a marre qu'en france les patrons ou personnalités politiques echapent toujours a la justice.



olivier 17/05/2011 06:27



jour j moins 1 jour



Lenoir et Mernier-LCAB 16/05/2011 21:35



Journal
National « Le Parisien »


Lenoir-et-Mernier
: procès de l'ex-PDG mercredi à Charleville-Mézières


Publié le 16.05.2011,
12h59


Le procès de l'ex-PDG de
l'entreprise Lenoir-et-Mernier à Bogny-sur-Meuse (Ardennes) liquidée en février 2008, s'ouvrira mercredi devant le tribunal correctionnel de Charleville-Mézières, a-t-on appris lundi de source
judiciaire.
Philippe Jarlot, 59 ans, est poursuivi pour banqueroute, détournements et abus de biens sociaux. Deux ferrailleurs qui avaient racheté des déchets industriels de l'entreprise - vendus par
l'ancien patron pour son propre compte - ainsi qu'une personne qui aurait occupé un emploi fictif, comparaîtront également pour recel et complicité d'abus de biens sociaux.


Mis en examen le 17 mai
2008, à la suite d'une plainte déposée collectivement par les salariés lors de la liquidation judiciaire de l'entreprise spécialisée dans la fabrication de boulons, M. Jarlot avait été laissé en
liberté contre une caution de 400.000 euros.
"Cela fait trois ans que l'on attend ce procès alors que plus de la moitié des anciens salariés se retrouvent maintenant en fin de droits", a réagi le porte-parole des salariés, Claude
Choquet.
Depuis l'annonce de la liquidation judiciaire de l'usine de Bogny-sur-Meuse le 7 février 2008, les quelques 150 salariés licenciés avaient multiplié les actions de revendications - barrages
filtrants, blocages de voies ferrées, menaces de pollution de la Meuse à l'acide- pour dénoncer la gestion d'un "patron voyou", selon eux, et obtenir des aides au reclassement en complément du
contrat de transition professionnel (CTP).



Claude 16/05/2011 16:17



Afin de favoriser le covoiturage ou pour ceux ne
possédant pas de voiture, rendez-vous mercredi, sur la place de Braux devant la nouvelle Union Locale, pour 12h15.


Tous ensemble pour la grande victoire finale.


 



le marocain 16/05/2011 11:15



comme dis claude tous ensemble tous ensemble he he mercredi 18 mai ke sa sois graver dans la tete des patron voyous



philippe 16/05/2011 08:10



jarlot n'a eu aucun scrupule pour mettre 160 familles dans la misere pour s'enrichir personnellement,que la justice soit intransigeante en son egard et notre avenir en sera moins
insombrie.que le mercredi 18 mai 2011 soit un grand jour de vengeance pour nous anciens salaries!