LENOIR ET MERNIER - LCAB

RAGUET : Une sortie dans la dignité.

4 Janvier 2011, 18:29pm

Publié par LENOIR ET MERNIER - LCAB

 Difficultés de mobilisation, absence de soutien des structures syndicales départementales, faiblesse des interventions politiques (hormis le PC le POI et quelques élus) le froid, la neige, la lassitude de certains, le fatalisme d’autres et les dissensions internes. Il en aura fallu de la ténacité et du courage à la jeune association des anciens Raguet pour obtenir quelques avancées significatives.

Avec l’aide des associations Lenoir et Mernier-LCAB, Thomé-Génot et les unions locales CGT et CFDT du canton de Monthermé, la table ronde a pu enfin avoir lieu ce mardi.

Autour de la table avec les représentants des salariés Raguet, il y avait des représentants des unions locales CFDT et CGT.

De l’autre côté de la table, E.PILARDEAU maire socialiste de Bogny-sur-Meuse, le député socialiste P. VUILQUE, le président du conseil régionale divers gauche J.P. BACHY, le président UMP du conseil général B. HURE, le responsable CTP Olivier CENDRAS et la Direction départementale du travail, tous unis dans la même logique et le même discours que le représentant de l’État, le préfet SAVY.

S’il paraissait difficile d’obtenir une indemnité supplémentaire pour les salariés licenciés, nous aurions au moins souhaité que des mesures complémentaires au CTP soient un peu plus étoffées et bénéficient du soutien des élus de gauche.

Il aura donc fallu batailler pendant presque trois heures, pour arracher un début d’accord qui permet néanmoins d’obtenir des mesures correctes mais insuffisantes à une satisfaction complète.

·         En cas de reprise d’activité maintient de l'ancien salaire à hauteur de 300 euros.

·         Aide à la création d’entreprise à hauteur de 7600 euros.

·         Aide mensuelle supplémentaire de 125 euros pour les salariés retrouvant un CDI ou un CDD de 6 mois.

·         Prise en charge du permis de conduire (à hauteur de 1200 euros).

·         Prêt de véhicule pour retrouver du travail ou se former.

·         Frais de déplacement de 0.40 € par km, y compris pour se rendre aux convocations du CTP.

·         Frais de repas pour les formations de 6€ et frais d’hébergement de 30€.

·         Prise en charge d’une partie de la mutuelle pendant un an, plus 3 mois pour ceux ne retrouvant pas de travail.

·         Prise en charge d’une partie de la mutuelle concernant les risques graves de maladie ou d’accident.

·         Diverses aides supplémentaires (logement, mobilité, frais d’études des enfants, surendettement…) feront l’objet d’un listing recensant les aides pouvant être apportées.

Nous pourrions qualifier les propositions de raisonnables, si la mutuelle avait été prise complètement en charge. Mais rien n’est encore signé et de nouvelles avancées ne sont pas exclues.

Même s’il reste encore des déceptions normales, dans les conditions dans lesquelles se trouvaient les anciens Raguet, il ne faut pas bouder cette victoire relative, dont tout le monde profitera (à condition de rentrer dans le CTP).

Bravo et félicitation aux Raguet qui ont mené l’action,  afin de sortir dignement de ce conflit sans jamais courber l’échine.

 

 

      DEc.10-Manif-prefecture--2-.JPG        28-octobr-a-decembre-2010-1883--640x480-.JPG

 

Commenter cet article

yannick langrenez 06/01/2011 12:37



Une mauvaise nouvelle, notre Charly est hospitalisé en pneumologie au CHU de Manchester. Un petit mot, une visite ou un coup de fil, lui ferait plaisir et lui remontrait le moral.



Claude 06/01/2011 08:13



Il n'y aura pas de permanence ce jeudi.


Par contre tout le monde est le bienvenu vendredi a 18h30 salle de l'ancienne UL a Braux.



le marocain 05/01/2011 12:17



bravo a vous deux pour les raguet moi je dis respet claude pesident yannick premier ministre la france redeviendra normal



olivier 05/01/2011 06:23



jours j moins 20 semaines (vivement)



yannick langrenez 05/01/2011 00:00



Heureux d'avoir été à tes côtés et celui des Raguet pour filer un coup de main lors de cette négociation. Enfin l'expérience des lenoir et des thomé aura pu servir les intérets de camarades
passant par les même épreuves que nous. La fraternité entre nos 3 associations ne se dément pas. A demain pour ceux qui vont aux voeux de Claudine.



Claude 04/01/2011 19:21



Parallèlement à cela, il faut signaler qu'une action en recalification du licenciement est en cours auprès des prud'hommes.