LENOIR ET MERNIER - LCAB

Faire entendre la voix des Lenoir et Mernier-LCAB

8 Octobre 2009, 18:33pm

Publié par LENOIR ET MERNIER - LCAB

Le 9 octobre notre association était invitée à une commémoration devant le buste de Jean-Baptiste Clément, suivi d’interventions sur les entreprises en lutte.

Ceci à l’occasion du passage dans les Ardennes de l’association des amis de la commune de Paris 1871.

       


Appel à volontaires

 

Toujours dans le but de porter haut et fort la parole des anciens salariés Lenoir et Mernier-LCAB et surtout afin de mettre toutes les chances de notre côté dans la perspective du procès de P. Jarlot, nous avons été contactés par une journaliste de M6 pour un reportage dans le magazine « zone interdite ».

Le but est de donner la parole à des chômeurs et du vécu de leur situation. Les personnes intéressées peuvent nous contacter : lenoir.ou.le.noir@free.fr

Commenter cet article

le marocain 25/10/2009 22:04


je suis d acccord pour l emision de m6 desole pa avoir donnee de nouvel boulot au cabinet mainte nant je suis libre


Claude 19/10/2009 16:12



Je ne vous jetterai
pas la pierre Nicole, car je suis également impulsif, et si le syndicat métaux CFDT avait eu la sagesse du directeur Carrefour Marcket et m'avais demandé des explications, ce syndicat aurait
évité de se ridiculiser dans un procès pénal.
Ceci dit, je pense que si vous n'aviez pas écrit dans ce blog, le directeur Carrefour marcket serait resté dans une position autoritaire avec à la base un contrat de travail litigieux tout de
même !!



nicole 19/10/2009 09:57


Je voudrais apporter une précision quant à mon message ci-dessus .
Monsieur le directeur de Carrefour Marcket Nouzonville m'a demandé de venir m'expliquer sur les raisons qui m'ont poussées à écrire ce message sur le blog.Des malentendus ont été levés ,notamment
sur la signature de son contrat et sur la durée de son temps de travail Nous avons mis à plat tout ce qui nous semblait devoir l'être entre gens civilisés et intelligents.
Parfois la colère est mauvaise conseillère et les propos peuvent dépasser la pensée,mais chacun peut comprendre aussi ,enfin je crois ,que la désillusion peut faire dire des chose pas toujours
diplomates !
Dans ce  contexte d'incertitude les choses prennent sans doutes des proportions surdimensionnées .Mais je voudrais quand même préciser une chose :Ma fille a peut être 20 ans
mais je ne serai tranquille que lorsqu'elle aura trouver du travail ,les parents sont fait pour ça ,se faire du soucis pour leurs enfants ,voilà pourquoi je me suis (mêlée ) de son
problème
Voilà ce qui devait  être dit,ceci afin de dissiper toutes mauvaises interprétations et bien évidement le droit de réponse existe


nicole 15/10/2009 10:36


Je crois aussi qu'il a lu le blog ou on lui a rapporté ,mais il  y a quand même une chose qui est bien désolante ,c'est qu'il nous faut attendre leurs bons vouloirs et obeir au moindre
claquement de doigt ,il y a des limites me direz vous mais ils profitent de la (crise) pour s'affirmer pleinement ! Voilà que maintenant on se réjoui pour un remplacement d'une semaine ici ou une
semaine là ,mais faut de grive on mange du merle ! Mais on se dit qu'il y a quelqu'un sur qui se défouler et parfois ça fait du bien de s'éclater un bon coup ,merci encore d'avoir ouvert ce blog


Claude 15/10/2009 09:28


Peut-être a t-il eu connaissance des commentaires sur ce blog, qui rappelons le est lu par environ 150 personnes différentes chaque jour.
Alors n'hésitez pas à faire part de vos problémes, nous vous aiderons dans la mesure de nos moyens. Merci aux copains de Thomé-Génot pour leurs précieux conseils.


nicole 15/10/2009 09:15


Tout d'abord je tiens à vous remercier pour votre soutien , je sais que je peux compter sur vous en cas de besoin.Malgré tout les choses semblent s'être arrangées d'elles mêmes puisque lundi de
cette semaine ma fille a été rappelée pour un remplacement en caisse ,bien sur ce n'est qu'un remplacement mais faute de mieux ! Il semblerait que le directeur soit revenu à de meilleurs sentiments
!!!!!!!!!!!!!!????????


charles rey 12/10/2009 07:47


je viens de lire le commentaire pour la jeune fille, avant toute chose, il faut téléphoner à l'inspection du travail et prendre rendez vous.
Prendre les papiers pour le rendez vous et expliquer se qui sait passé, celui ci pourra faire une enquête et vous conseillera sur la démarche à suivre.
Si je vous dit cela, c'est comme cela que j'ai procédé pour ma fille qui était embauché pour un contrat de professionnalisation payé à 70 pour cent du smic, mais après 1 an, toujours pas de
formation et quand elle le demandait c'était pour plus tard, et après 1 an, il lui a dit si vous n'êtes pas content vous avez cas démissionner, donc comme je lui ai dit qu'elle ne le fasse pas, un
arcellement est arrivé, j'ai donc été voir l'inspection du travail qui a été voir se patron et fait une enquête, l'inspection du travail ma fait savoir plusieur solution, accord amiable avec ce
patron, prud'homme avec enquête de l'inspection du travail, tribunal civile, j'ai pris la solution amiable avec le patron et j'ai averti l'inspection du travail qui a suivi notre affaire
j'usqu'à la fin. 
je pense que c'est la meilleur solution de voir l'inspection du travail puis suivant les événements, si il a procédure se mettre en rapport avec une organisation syndical pour faire suivre
l'affaire.


Yannick Langrenez 11/10/2009 19:06


Nicole,
Je suis atterré de ce qui est arrivé à votre fille notamment parceque je suis élu à Nouzonville. Je suis persuadé que l'on peut tenter une procédure contenu du préjudice subit. Je ne suis pas un
spécialiste de la grande distribution et des ses conventions collectives mais vous devriez vous adresser aux services juridiques des unions départementales syndicales pour être fixé sur la
faisabilité d'un recours. Je me tiens à votre disposition à ces fins. Claude a mon N° de telephone.


Yannick Langrenez 11/10/2009 18:56


Salut les lenoir,
Pour OC, il suffisait de demander, puisque c'est sur la base du dossier et des témoignages des anciens ardennes forge et Thomé-genot que nous en sommes là.
Par contre, au delà du petit bonheur (ou revanche) que ça apporte et nous ne boudons pas notre plaisir puisqu'il a sévit aussi dans notre CTP, il ne faudrait pas se tromper sur les responsabilités
qui faut démontrer des véritables donneurs d'ordres et bénéficiaires, qui eux, ne sont toujours pas inquiètés. A l'époque certains étaient en campagne donc la magouille ardennes forge etait un joli
coup médiatique ...


nicole 11/10/2009 11:15



Je crois qu'effectivement cela ne va pas en rester là ,il est prévu d'envoyer une lettre à ce cher directeur avec copie au siege , ce qui c'est passé avec son contrat ,c'est que la date était
déjà écrite le jour ou elle a signé avant de partir et à la machine, évidement elle ne pouvait pas savoir et de toute façon il lui aurait été impossible d'effacer quoi que ce soit ce n'est pas
comme une signature ou une date manuscrite ,ça m'a tout l'air d'être un contrat antidaté,mais pour nous le plus décevant c'est d'avoir été victime de quelqu'un ,il y a eu plusieurs versions
,toutes les plus invraisemblables les unes que les autres ,moi je suis de plus en plus convaincue qu'il fallait replacer la fille dont le contrat était fini et qui est réaparue le lendemain
,cherchez l'erreur ! Mais leur devise n'est t-elle pas :diviser pour mieux régner ?



Lenoir et Mernier-LCAB 11/10/2009 10:47



Bravo Nicole, vous avez tout à fait raison de dénoncer ce genre de comportement que j’assimile à des   “patrons voyous“. Et j’invite tout le monde à se servir de ce blog pour relater des faits injustes et des
comportements d’employeurs qui profitent de la crise, pour asservir encore un peu plus les salariés.


Petite précision il s’agit de Carrefour MARKET à Nouzonville qui est la nouvelle enseigne de Champion Nouzonville. Il serait bon de
porter ce témoignage à la Direction générale de Carrefour :


Carrefour Direction Générale
6 avenue Raymond Poincaré
BP 2123
75771 Paris Cedex 16


 


Bien entendu il est recommandé de ne pas signer un contrat de travail plus de 48 heures après avoir occupé le poste. Car effectivement
il sera alors possible de le faire requalifier en CDI.


 


 


 



nicole 11/10/2009 09:56


je vais user et abuser de votre blog pour dénoncer ce que j'appellerai une vacherie qui est arrivée à ma fille de 20 ans. Comme beaucoup de gens elle cherche du travail sans malheureusement en
trouver
Elle était en formation au CFAI pour un BEP vente (280 euros par mois c'était Versaille ) mais au moins elle avait un petit quelque chose !Avant d'avoir ce stage ,elle avait fait des remplacements
à CHAMPION NOUZONVILLE en caisse et autre .Début septembre ,elle resigne pour 1 an au CFAI  et deux semaines après elle était avec moi à CHAMPION NOUZONVILLE je précise bien le magasin ,ceci
pour ne pas faire d'amalgame avec d'autres CHAMPOINS ;le chef de rayon fruits et légumes lui demande si un remplacement de 1 mois voir plus l'intéresserait ,un employé se faisant opérer ,évidement
la demande était bien tentante surtout que les remplacements de fin d'année n'allaient pas tarder ,ce qu'elle avait déjà fait .On s'est (tâter pendant 1 semaine ) et on a pris la décision,c'est à
dire lui faire quitter l'école et tenter sa chance à CHAMPION .
L e remplacement commence le 29 septembre pour ce terminer le ..............3 Octobre ,la douche froide !
Que c'est -il passé ? En plus son contrat n'était pas en bonne est due forme,on lui a fait signé son contrat le jour ou on lui a dit que c'était fini pour elle alors que ce contrat était daté du 29
septembre chacun sait qu'un contrat non signé dans les 48 h peut être considéré comme étant un CDI ,il n'y avait qu'une personne présente ce jour là et je doute que cette personne veuille bien
témoigner
Sa soeur qui est secrétaire comptable n'a pas loupé ce détail et a voulu voir le directeur du magasin Monsieur Savart pour ne pas le nommé qui n'était pas visible ce jour là !Qu'à celà ne
tienne ,elles se sont rendues toutes les deux à CHAMPION samedi matin certaines de le voir ,mais ce monsieur avait l'air parfaitement au courant de leur visite !Il y aurait -il eu des fuites ?
Toujours est il qu'il a purement et simplement claquer la porte au nez de ma fille et il a reçu la gamine (20 ans mais ce sera toujours la gamine ) tout seul comme un grand et sans témoins bien
évidemment
Il lui a dit qu'on ne lui reprochait absolument rien mais qu'il y avait eu un malentendu avec le chef de rayon qui n'avait pas prévenu la personne qui partait et que l'autre fille qui travaille
aussi à ce rayon ne savait pas non plus ce qui fait qu'elle nétait pas opérationnelle ,donc ,oust ,dehors sans essayer de lui demandé ce qui n'allait pas ,j'estime qu'on apprend pas tout en 5 jours
L'entretien a durer 5 mn et ce Monsieur Savart a pousser la goujaterie jusqu'a dire à ma fille :vous direz à votre soeur qu'elle peut aller se recoucher , on croit rêver ,on est en droit de se
demander comment ce type se conduit avec ses employés
Je ne sais pas si mon message sera lu et par qui ,mais il me fallait dénoncer ça ,surtout que le lendemain ,une fille dont le contrat était fini a refait surface ,hasard ou vacherie ? En tous les
cas ce directeur sans scrupules a mouillé trois personnes et est sorti blanchi de toute magouille .
Maintenant qu'est ce qu'on fait d'elle ? Plus de remplacement ,plus CFAI ,est ce qu'on a commis l'irréparable en lui faisant quitter l'école est ce que c'est un crime d'avoir oser espérer et
d'avoir miser même sur des remplacements ?La question reste posée. Il est quand même bon de souligner le manque d'éducation et de correction de ce directeur
Je sais que ce blog n'est pas un conféssionnal mais on prend de ces giffles dans la vie que ça ne doit pas passer sous silence . Il faut savoir que ce contrat était de 35 h ce qui veut dire
qu'en 1 mois de travail elle se faisait l'équivalent de plus de trois mois au CFAI , ce qui lui laissait le temps de se retourner un peu voilà pourquoi on a pris la décision de lui faire
arrêter l'école ,l'appât du gain ? Non l'espoir tout bête de travailler !
Merci de votre compréhension


LENOIR ET MERNIER - LCAB 11/10/2009 09:11


Nous venons d'avoir confirmation concernant le référent CTP mis en examen pour complicité de détournement de fonds déstinés a la formation.
Il s'agit bien de O.C.
Et dire qu'il se permettait de convoquer les anciens salariés dans son bureau pour leur donner des leçons de civisme.


Lenoir et Mernier-LCAB 09/10/2009 08:01



Précisions : Invitation organisée par la municipalité de Nouzonville.
                  Centre culturel situé a l'ancien cinéma de Nouzonville.



Yannick Langrenez 08/10/2009 20:43


Salut les lenoir,
Nous y serons aussi Charly et moi. Nous serons content de vous y revoir!!!
A demain les frangins...