LENOIR ET MERNIER - LCAB

J'ACCUSE

8 Février 2008, 03:54am

Publié par LENOIR ET MERNIER - LCAB

J’ACCUSE
Le PDG de Lenoir et Mernier/LCAB d’avoir développé la stratégie du Vautour, en reprenant régulièrement des entreprises en liquidations judiciaires (LCAB, Sofinbo, Gérard Bertrand, Dauvin, Venturini, Jayot).
D’avoir racheté des entreprises pour une bouchée de pain en bénéficiant d’aides de l’état.
 
J’ACCUSE
Le tribunal du commerce d’avoir distribué ces entreprises, comme on distribue des cacahuètes à un singe.
 
J’ACCUSE
Le PDG Lenoir et Mernier/LCAB d’avoir endetté les entreprises de 6 millions d’Euros et d’avoir épuisé les réserves. D’avoir volontairement vendu a perte, d’avoir empoché l’argent des rebus et férailles.
D’avoir pillé le parc machine et le stock métal constituant ainsi un véritable trésor de guerre.
 
J’ACCUSE
Le PDG Lenoir et Mernier/LCAB d’avoir dépossédé l’entreprise de son patrimoine :
En se vendant à lui-même les bâtiments Lenoir et LCAB pour 700 000 euros.
 
J’ACCUSE
Le PDG Lenoir et Mernier/LCAB d’avoir effectué en 2006 une progression de 10 % des 5 plus gros salaires, pendant que l’entreprise accusait un déficit de 700 000 Euros.
D’avoir volontairement vendu des produits à perte afin d’augmenter ses commissions commerciales et ses frais de mission.
D’avoir empoché plusieurs centaines de milliers d’euros en vendant des actions largement au dessus de leur valeur unitaire.
 
J’ACCUSE
Le PDG Lenoir et Mernier/LCAB d’avoir favorisé l’embauche des copains et de la famille au détriment de la recherche de compétence.
 
J’ACCUSE
La naïveté des actionnaires qui ont laissé faire mettant ainsi en péril leur propre société.
De n’avoir pas écouté le comité d’entreprise qui demandaient des explications.
D’avoir volontairement caché la situation jusqu'à la solution finale.
 
J’ACCUSE
Le conseil général d’avoir accordé sans contrôle un prêt de 300 000 euros, simplement parce que le président du conseil général avait des affinité familiale ou amicale avec le PDG Lenoir et Mernier/LCAB.
 
J’ACCUSE
Ce même conseil général d’avoir abandonné les salariés, simplement a cause de ce prêt qui n’a pas été remboursé.
 
Enfin J’ACCUSE
 
Cette soif de pouvoir et d’argent qui va plonger des dizaines de familles dans la précarité et l’assistanat alors que les responsables, le responsable va tranquillement voyager dans ses nombreuses maisons, en ne laissant derrière lui que le désespoir d’hommes et de femmes qui ont tout donné pour leur entreprise.
 
 
 
Abandonné, Trahis, Volé, il ne nous reste plus que notre colére pour dire non, non nous n’accepteront pas comme des moutons paisibles cette décision.
 
Ensemble nous devons occuper notre entreprise afin que l’outil de travail reste la propriété des salariés.
 
Non nous n’abandonneront pas, nous ne baisseront pas les bras, nous nous battrons afin d’obtenir réparation.
 
Nous réclamons qu’une seule chose la justice pour les salariés la condamnation pour les coupables.

0-J-accuse.jpg
undefined
 
 

Voir les commentaires

L' ATTENTE

3 Février 2008, 08:26am

Publié par LENOIR ET MERNIER - LCAB

  
 

Voir les commentaires

Lettre au MEDEF

2 Février 2008, 08:58am

 
 
Monsieur CHOQUET Claude                                      
Comité d’entreprise Lenoir et Mernier
B.P. 19
08120 Bogny sur Meuse
Bogny sur Meuse le 2 février 2008 


Madame Laurence PARISOT
MEDEF
55 Avenue Bosquet
75330 PARIS Cedex 07
Réf. : CC/LM/0208
 
  
Madame,
  
J’ai suivi avec intérêt le débat organisé par le MEDEF sur l’entreprise Thomé-Génot à Nouzonville dans les Ardennes, et l’excellent film « Silence dans la vallée ».
 
Je me permets d’attirer votre attention sur un autre drame social qui se joue actuellement à 5 Km de Nouzonville dans une ville de 6000 habitants à Bogny sur Meuse.
Ce drame touche l’entreprise Lenoir et Mernier ainsi que ses filiales LCAB et Séroma soit un total de 159 emplois menacés d’être jetés a la rue.
 
Vous n’êtes pas sans connaître la situation catastrophique qui touche notre département en matière d’emplois industriels. La mondialisation, les délocalisations, la concurrence toujours plus dure des pays émergeants sont des causes du déclin de nos industries.
 
Mais plus grave, quand le motif d’une mise en liquidation est le fait de patron « voyous » qui pille les entreprises dans un but d’enrichissement personnelle, cela touche à l’honneur et a la profession de nombreux industriels qui gèrent leurs entreprises d’une façon honnête en respectant les salariés.
 
L’exemple de thomé-Génot pillé par des Américains sans aucun scrupule a donné lieu à de nombreuse indignation, y compris de la part du MEDEF.
Mais ce qui est grave, c’est qu'un an plus tard un autre patron « voyou » vient de sévir dans notre entreprise. Banqueroute, malversation, détournement de fonds publics, enrichissement personnel, vente à perte volontairement, faux bilan, dissimulation de matière première. Voilà quelques exemples des plaintes qui ont ou vont être déposée a l’encontre du PDG et dont le SRPJ enquête déjà.
 
Mais les victimes restent les salariés qui vont perdre leur emploi et se retrouver à la rue avec pour la plupart, plus de 20 ans d’ancienneté, une moyenne d’âge de 45 ans et peu de qualifications.
Ceci dans une entreprise qu’un audit vient de déclarer viable commercialement et industriellement.
 
Un repreneur s'est fait connaître, mais le spectre de Thomé-Génot et le prêt de 300 000 euros non remboursé par le PDG ont incité le conseil général à refuser d’aider ce repreneur.
 
Je sais que votre responsabilité n’est pas en cause, mais par cette lettre nous espérons simplement attirer votre attention, afin que vous preniez position contre ce genre de patron qui salit votre profession.
 
Veuillez agréer, Madame, l’expression de mes sentiments distingués.
 
 
 
 
Claude CHOQUET
Comité d’entreprise Lenoir et Mernier/LCAB
Syndicat CFDT Lenoir et Mernier/LCAB
 

Voir les commentaires

LE PERE NOEL ON Y CROIT PLUS

30 Janvier 2008, 17:36pm

Publié par LENOIR ET MERNIER - LCAB

  

   
 
  


Voir les commentaires

Nos frères de combat... THOME-GENOT

29 Janvier 2008, 14:34pm

Voir les commentaires

Le bon, la brute et le truand

28 Janvier 2008, 18:25pm

    Le Duel


undefined   undefined undefined  

 
L'enjeu

undefined

 




                                                             

Voir les commentaires

Lenoir et Mernier/LCAB Chronique d'une mort annoncée

28 Janvier 2008, 16:06pm

Publié par CHOQUET Claude

LM.jpg


Bonjour a tous,

Voici un blog destiné à suivre les événements qui bousculent actuellement les entreprises Lenoir et Mernier et LCAB et bien évidemment Jayot et SEROMA.

Les audiences du tribunal du commerce

Le 3 mai 2007 le tribunal du commerce constate la cessation de paiement et ouvre la procédure de redressement judiciaire à l’encontre des sociétés Lenoir et Mernier et de sa filiale LCAB à Bogny sur Meuse dans les Ardennes.

Le tribunal ouvre une période d’observation de 6 mois et renvoie la cause à l’audience du 21 juin 2007 pour statuer sur la poursuite de la période d’observation.

Audience du 21 juin, le tribunal du commerce laisse la période d’observation se poursuivre et renvoie à l’audience du 8 novembre 2007.

Audience du 8 novembre 2007, le tribunal du commerce ouvre une nouvelle période d’observation de 6 mois, assortie d’une clause de révision fixée le 24 janvier 2008, afin de statuer sur la poursuite de la période d’observation.

Audience du 24 janvier 2008, le tribunal du commerce accorde un nouveau délai de 15 jours.

Audience du 7 février 2008, le tribunal du commerce prononce la liquidation judiciaire.




8-nov.-2007.jpg



    
    

Voir les commentaires

<< < 10 20 30 40 41 42 43 44 45 46 47 48