LENOIR ET MERNIER - LCAB

Articles avec #articles cles

VICTOIRE !!

13 Mai 2009, 11:22am

Publié par LENOIR ET MERNIER - LCAB

 Maître BRUCELLE et les AGS ont été condamnés à verser environ 3 Millions d’euros aux anciens Lenoir et Mernier-LCAB.

Des sommes allant de 1500 à 48 000 euros seront versées aux ex-salariés, en fonction de l’ancienneté.

11 cadres ont été renvoyés à la section prud’hommes encadrement, mais la décision sera vraisemblablement la même que celle obtenue.

Les préretraites FNE et les quelques salariés exclus pour retard de dépôt de dossier seront soutenus par notre association pour faire appel de la décision.

Les personnes qui constateraient des erreurs concernant leur indemnisation peuvent nous contacter, une procédure d’appel pouvant également être envisagée.

 

Mais…Ne boudons pas notre victoire !!

En effet, le licenciement abusif est reconnu du fait du comportement d’un patron voyou.

C’est une grande victoire qui vient concrétiser notre solidarité et notre volonté d’agir pour la reconnaissance du préjudice moral.

C’est la victoire de chacun des salariés engagé dans l’action quotidiennement depuis plus d’un an.

C’est la victoire des adhérents de l’association qui continuent de participer à cet élan de solidarité.

C’est la victoire de Maître MEDEAU, qui a été beaucoup plus qu’un avocat, en prenant à cœur notre cause.

C’est la victoire de tous les soutiens extérieurs trop nombreux à citer, mais qui se reconnaîtront.

Mais…Ce n’est pas la victoire de la fédération métaux et des responsables du syndicat métaux CFDT Ardennes qui ont condamné dès le départ les revendications des salariés en refusant de les soutenir.

Ce n’est pas la victoire de quelques salariés et de deux élus LCAB qui ont abandonné leurs camarades au moment où ils en avaient le plus besoin. Cet argent qu’ils toucheront ils le devront aux autres.

Ce n’est pas la victoire de l’ensemble du conseil général et de notre député qui ont refusé de donner la chance à une potentielle reprise d’activité.

Ce n’est pas la victoire pour quelques autres qui se reconnaîtront également, dont principalement le président du conseil régional.

 

Pour autant notre action n’est pas terminée, un autre rendez-vous important aura lieu sur le terrain pénal, afin de faire condamner notre ancien PDG pour tout le mal qu’il a fait aux salariés.

Nul doute que nous serons encore nombreux pour mener cette action.

 

 

 Réunion en présence de Maître MEDEAU vendredi 15 mai à 18H00 salle Danton (Place de Braux à Bogny-sur-Meuse).

 

 



Vidéo : cliquer ici

Voir les commentaires

Notre plus grande victoire

1 Avril 2008, 18:10pm

Publié par LENOIR ET MERNIER - LCAB

 Victime d’une coalition gauche socialiste, droite, UIMM (patrons de la métallurgie), pouvoirs publics et syndicat CFDT métaux, nous sommes contraints d’abandonner la demande d’indemnisation du préjudice moral.

Notre demande était gênante car elle remettait en cause les relations syndicales avec l’UIMM.

Le conseil régional socialiste et le conseil général UMP dépendant l’un de l’autre des subventions, ne pouvait se positionner différemment.

Quand a la préfecture au service de SARKOZY, elle est restée fidèle à une politique de droite dure.

 

Isolé, abandonné, trahis, nous ne pouvions obtenir satisfaction. Néanmoins notre combat n’aura pas été vain, car nous avons gagné notre dignité face aux puissances de l’état, de l’argent et de la complicité passive à un patron voyou.

Nous avons démontré qu’une poignée d’ouvrier, pouvait relever la tête, pouvait faire entendre sa colère au-delà de nos frontières.

Notre action restera un exemple de courage et de solidarité ouvrière pendant de nombreuses années. Le blog, les vidéos, les photos, les reportages, les témoignages, autant d’éléments qui continueront de faire entendre la voix des Lenoir et Mernier – LCAB.

Seul contre tous, nous n’avons pas gagné cette bataille, mais nous sommes restés debout avec fierté.

Ceci est notre plus grande victoire.


Petite précision. Nous avons eu des soutiens d'hommes et de femmes de courage. Yannick Langrenez et l'association Thomé-Génot. Michèle Leflon et les militants du PC (Bernard, Sylvain, Jean-Pol, Jean-Charles…). Olivier Besancenot et les militants locaux de la LCR. Des socialistes (Claudine Ledoux, Joël Dujeux, Annie Flores). Eric Billy et l’union locale CFDT de Bogny sur Meuse. L’union Départementale CFDT. Le syndicat Solidaire (SUD) et Dominique Petit. Les journalistes de l’ardennais, FR3, RVM (Florent et Cordula). Thomas Lemahieu journaliste à l’humanité, le sénateur belge de Dinant…
Merci à tous, aux généreux donateurs et ceux qui sont involontairement oublié et surtout a la population de Bogny-sur-Meuse et d’ailleurs qui nous soutiennent depuis le début.
Merci du fond du cœur, votre soutien est l’essence de notre volonté de faire triompher la justice sociale.

Voir les commentaires

J'ACCUSE

8 Février 2008, 03:54am

Publié par LENOIR ET MERNIER - LCAB

J’ACCUSE
Le PDG de Lenoir et Mernier/LCAB d’avoir développé la stratégie du Vautour, en reprenant régulièrement des entreprises en liquidations judiciaires (LCAB, Sofinbo, Gérard Bertrand, Dauvin, Venturini, Jayot).
D’avoir racheté des entreprises pour une bouchée de pain en bénéficiant d’aides de l’état.
 
J’ACCUSE
Le tribunal du commerce d’avoir distribué ces entreprises, comme on distribue des cacahuètes à un singe.
 
J’ACCUSE
Le PDG Lenoir et Mernier/LCAB d’avoir endetté les entreprises de 6 millions d’Euros et d’avoir épuisé les réserves. D’avoir volontairement vendu a perte, d’avoir empoché l’argent des rebus et férailles.
D’avoir pillé le parc machine et le stock métal constituant ainsi un véritable trésor de guerre.
 
J’ACCUSE
Le PDG Lenoir et Mernier/LCAB d’avoir dépossédé l’entreprise de son patrimoine :
En se vendant à lui-même les bâtiments Lenoir et LCAB pour 700 000 euros.
 
J’ACCUSE
Le PDG Lenoir et Mernier/LCAB d’avoir effectué en 2006 une progression de 10 % des 5 plus gros salaires, pendant que l’entreprise accusait un déficit de 700 000 Euros.
D’avoir volontairement vendu des produits à perte afin d’augmenter ses commissions commerciales et ses frais de mission.
D’avoir empoché plusieurs centaines de milliers d’euros en vendant des actions largement au dessus de leur valeur unitaire.
 
J’ACCUSE
Le PDG Lenoir et Mernier/LCAB d’avoir favorisé l’embauche des copains et de la famille au détriment de la recherche de compétence.
 
J’ACCUSE
La naïveté des actionnaires qui ont laissé faire mettant ainsi en péril leur propre société.
De n’avoir pas écouté le comité d’entreprise qui demandaient des explications.
D’avoir volontairement caché la situation jusqu'à la solution finale.
 
J’ACCUSE
Le conseil général d’avoir accordé sans contrôle un prêt de 300 000 euros, simplement parce que le président du conseil général avait des affinité familiale ou amicale avec le PDG Lenoir et Mernier/LCAB.
 
J’ACCUSE
Ce même conseil général d’avoir abandonné les salariés, simplement a cause de ce prêt qui n’a pas été remboursé.
 
Enfin J’ACCUSE
 
Cette soif de pouvoir et d’argent qui va plonger des dizaines de familles dans la précarité et l’assistanat alors que les responsables, le responsable va tranquillement voyager dans ses nombreuses maisons, en ne laissant derrière lui que le désespoir d’hommes et de femmes qui ont tout donné pour leur entreprise.
 
 
 
Abandonné, Trahis, Volé, il ne nous reste plus que notre colére pour dire non, non nous n’accepteront pas comme des moutons paisibles cette décision.
 
Ensemble nous devons occuper notre entreprise afin que l’outil de travail reste la propriété des salariés.
 
Non nous n’abandonneront pas, nous ne baisseront pas les bras, nous nous battrons afin d’obtenir réparation.
 
Nous réclamons qu’une seule chose la justice pour les salariés la condamnation pour les coupables.

0-J-accuse.jpg
undefined
 
 

Voir les commentaires

Lenoir et Mernier/LCAB Chronique d'une mort annoncée

28 Janvier 2008, 16:06pm

Publié par CHOQUET Claude

LM.jpg


Bonjour a tous,

Voici un blog destiné à suivre les événements qui bousculent actuellement les entreprises Lenoir et Mernier et LCAB et bien évidemment Jayot et SEROMA.

Les audiences du tribunal du commerce

Le 3 mai 2007 le tribunal du commerce constate la cessation de paiement et ouvre la procédure de redressement judiciaire à l’encontre des sociétés Lenoir et Mernier et de sa filiale LCAB à Bogny sur Meuse dans les Ardennes.

Le tribunal ouvre une période d’observation de 6 mois et renvoie la cause à l’audience du 21 juin 2007 pour statuer sur la poursuite de la période d’observation.

Audience du 21 juin, le tribunal du commerce laisse la période d’observation se poursuivre et renvoie à l’audience du 8 novembre 2007.

Audience du 8 novembre 2007, le tribunal du commerce ouvre une nouvelle période d’observation de 6 mois, assortie d’une clause de révision fixée le 24 janvier 2008, afin de statuer sur la poursuite de la période d’observation.

Audience du 24 janvier 2008, le tribunal du commerce accorde un nouveau délai de 15 jours.

Audience du 7 février 2008, le tribunal du commerce prononce la liquidation judiciaire.




8-nov.-2007.jpg



    
    

Voir les commentaires