LENOIR ET MERNIER - LCAB

Lenoir et Mernier-LCAB au 20H.

27 Février 2013, 15:30pm

Publié par LENOIR ET MERNIER - LCAB

A voir et à revoir, c'était le 15 mars 2008 au journal de 20H00 sur France 2, avec Laurent DELAHOUSSE.

http://www.youtube.com/watch?v=Lh1oC2kEQHE

Mettre le curseur à 12.45

28.jpg  34-2.jpg

Voir les commentaires

Une loi contre les patrons voyous

19 Février 2013, 04:16am

Publié par LENOIR ET MERNIER - LCAB

Lors de la réunion organisée par le regroupement d'associations d'anciens salariés et les élus du département, nous avons proposé un projet de loi contre les patrons voyous.
Cette loi permettrait aux victimes de malversations, d'agir en justice et d'obtenir une indemnisation.
Christophe LÉONARD, le député de la circonscription  appartenant à la majorité présidentielle, va proposer ce projet de loi au groupe socialiste majoritaire à l'Assemblée nationale.
Ce qui est une bonne chose, mais nous attendons beaucoup plus de notre député et des socialistes du département. Affirmer de bonnes intentions devant les victimes de patrons voyous est une chose, défendre énergiquement et avec conviction cette proposition de loi en est une autre.
Une prise de position publique de Christophe LÉONARD et des socialistes, afin de soutenir les victimes de patrons voyous, aurait été appréciable et appréciée.
Pour l'instant, nous faisons confiance au député LÉONARD, nous lui laissons le temps non pas de demander poliment, mais de convaincre son groupe parlementaire.
Nous serons attentifs aux réponses qui seront apportées à cette proposition de loi et les socialistes du département devront assumer la décision qui sera prise par les députés de la majorité.
Car pour les victimes (nombreuse dans le département) des agissements de patrons voyous, soit les élus sont contre les patrons voyous et ils le prouvent, soit ils sont pour et ils l'assument.
14119_119852321360574_5467170_n.jpg
Encore un patron voyou qui s'en sort bien !

OXAME à Revin (un reste de PORCHER) était une fonderie spécialisée dans les baignoires en fonte. Cette usine a été liquidée en 2011.

15 salariés sur 32 ont contesté devant les prud'hommes leur licenciement. Le 19 février dernier, le juge départiteur a débouté les salariés.

Ceux-ci envisagent de faire appel.

A savoir que les salariés ont déposé plainte contre l'ancien employeur pour abus de biens sociaux, banqueroute et détournement d'une somme de 2 millions d'euros. Bien entendu, cette demande sera rejetée en l'absence d'une loi.

Notre proposition de loi contre les patrons voyous trouve avec ce nouvel exemple, encore plus de légitimité.

"Messieurs les députés, bougez-vous, avant que les Ardennes ne deviennent une terre d'asile pour patrons voyous !"

 
 
 

Voir les commentaires

Info

8 Février 2013, 13:48pm

Publié par LENOIR ET MERNIER - LCAB

Des personnes ont signalé ne pas être informées rapidement des nouveaux articles. Pour cela, une seule solution s'inscrire à la newsletter (à droite de ce blog), afin d'avoir une alerte directement dans sa boîte mail. L'adresse mail ne sera pas publique. Mais n'hésitez pas non plus à venir de temps en temps regarder les commentaires qui donnent également des informations importantes. Merci

Voir les commentaires

Unis pour ne pas laisser crever les Ardennes.

5 Février 2013, 16:59pm

Publié par LENOIR ET MERNIER - LCAB

Sous ce titre le journal l'Ardennais du 5 février, a relaté la réunion très constructive du 1er février.

Néanmoins, une erreur importante s'est glissée dans l'information donnée.

En effet, il est écrit que "les associations ouvrières et des élus de gauche et de droite ont lancé le projet d'une association commune pour fédérer toutes les bonnes volontés."

Bien entendu, il n'a jamais été question pour notre association de créer ou d'intégrer une association comprenant des élus de droite ou de gauche. Ni de créer une nouvelle association regroupant des associations.

Mais plutôt d'un rassemblement d'associations indépendantes entre elles, qui  proposent des solutions nouvelles et agissent en direction des élus pour obtenir satisfaction.

Agir en commun sur la base de propositions concrètes, comme une loi contre les patrons voyous, entièrement d'accord. Mais faire partie intégrante d'une association dont les fondements politiques ou sociaux sont souvent opposés, cela nos adhérents ne nous le pardonneraient pas.

Travailler ensemble d'accord, mais pas se marier (même si le mariage pour tous est à la mode actuellement).

REUNIO-2.JPG

Voir les commentaires

Une démarche innovante

2 Février 2013, 05:29am

Publié par LENOIR ET MERNIER - LCAB

Pour la première fois dans le département et sans doute en France, les victimes de patrons voyous, délocalisations et licenciements boursiers, ont pu s'exprimer et faire des propositions précises aux élus du département.

Les élus présents ont apprécié cette démarche innovante, qui permet au-delà des clivages politiques et syndicaux, un contact direct,  sur des propositions venant de la base ouvrière et de ceux qui souffrent de la situation économique actuelle.

Pas de grands discours politiques ou chacun reste sur sa position, mais un échange sur des propositions concrètes  et les solutions à apporter.

En voici quelques une résumées de façon synthétique :

- Création d'un service emploi de proximité pour aider à retrouver du travail.    

- Projet de loi contre les patrons voyous.

- Action et fonds mutualiste afin de ne pas rembourser les sommes réclamées par les AGS.

- Etendre l'accord des Lenoir et Mernier-LCAB et Raguet à l'ensemble des licenciés  économiques.    

- Fonds spécial, pour venir en aide aux anciens salariés en difficulté.

- Aides spéciales en matière de transport, logement, crédit...  Ainsi que pour les plus de 55 ans en recherche d'emploi.

-  Construire une politique concertée en faveur de l'emploi dans la vallée de la Meuse.

- Conditionner les aides publiques aux maintiens et aux créations d'emplois.    

Les élus se sont engagés à apporter des premiers éléments de réponses écrites dans les deux prochains mois.

Il est convenu de se revoir en avril afin de faire le point sur les réponses apportées.

Il s'agit de concilier l'emploi et le social, et non d'opposer le travail et l'assistanat.

Mais cela chacun l'aura compris.

OK-1.jpg

Voir les commentaires