LENOIR ET MERNIER - LCAB

Bonnes Vacances

26 Juillet 2009, 19:20pm

Publié par LENOIR ET MERNIER - LCAB

En cette période de vacances, les permanences de l’association seront interrompues jusqu’au jeudi 3 septembre.

Trois grandes actions pour la rentrée. La plus importante sera la réunion des anciens salariés Lenoir et Mernier-LCAB pour la distribution des indemnités obtenues aux prud’hommes.

Mais aussi une intervention auprès du procureur régionale concernant le procès de l’ancien PDG, et dans notre dossier du mois « la vérité sur… » un nouveau dossier explosif concernant…Chuttt.  


SOUVENIR !!
 



Voir les commentaires

FORGE FRANCE : Neuf licenciements supplémentaires dans la vallée.

23 Juillet 2009, 13:21pm

Publié par LENOIR ET MERNIER - LCAB

L’entreprise forge France située sur deux sites (Nouzonville et Joigny-sur-Meuse) annonce neuf licenciements sur 65 salariés.
Cette société de fabrication d’articles de levage et de manutention, appartenant au groupe anglais MOROSE (comme la situation de l’industrie) connaît une baisse de commandes de 60%.
Encore une entreprise qui profite de la crise pour dégraisser du personnel, sans même avoir envisagé des mesures de chômage partiel ou de formation.

Voir les commentaires

Un collectif pour le développement industriel

20 Juillet 2009, 18:54pm

Publié par LENOIR ET MERNIER - LCAB


Soutenir et aider les anciens salariés Lenoir et Mernier-LCAB à obtenir satisfaction et réparation du préjudice subi, tel est l’action principale de notre association.

Pour autant lors de notre dernière assemblée générale nous avons pris la décision de participer au collectif CFDT pour le développement industriel des vallées de Meuse et de Semoy, car la défense et le retour à l’emploi ne peuvent se faire sans une action efficace et mobilisatrice.

Actuellement la plupart des élus n’ont à la bouche que le mot   “parc naturel régional“, mais pendant ce temps-là, l’industrie liquide et licencie des centaines de travailleurs.

Le collectif composé de responsables économiques, syndicaux et associatifs ont décidé d’unir leur force afin de mettre l’industrie au cœur des priorités ardennaise.

Pour cela nous entendons être une force de proposition mais également d’action au plus près des salariés en difficulté.

En présence des élus départementaux et régionaux nous avons lors des assises départementales de l’emploi avancé quelques propositions concernant le CTP.

Sur le terrain de l’action, nous venons d’intervenir auprès des salariés GPM Etiquettes à Givet, cette société qui voulait licencier 7 salariés sauf si l’ensemble du personnel acceptait une perte de salaire de 10%. Le délégué syndical qui refusait ce chantage se voit maintenant menacé de licenciement.

Proposition et action, tel sera le leitmotiv de notre association dans le collectif.

 

 

Voir les commentaires

Lettre de Xavier Médeau

16 Juillet 2009, 06:56am

Publié par LENOIR ET MERNIER - LCAB

Bonjour,

Les services de l'étude de Me BRUCELLE ont confirmé auprès de mon cabinet qu'ils élaboraient dès maintenant les bordereaux de demandes de créances indemnitaires auprès de l'AGS.
Dès que ce traitement administratif sera effectué et les sommes débloquées, ils me transmettront les chèques.
Je vous adresserai alors les autorisations de prélèvement d'honoraires qui permettront de sortir un chèque pour chaque salarié et un chèque pour mon cabinet.
Même en tenant compte des vacances d'août, nous pouvons raisonnablement escompter que les délais de règlement que vous indiquez sur le blog seront bien tenus.
N'hésitez pas à me contacter pour la moindre question à ce sujet.

Cordialement.
Xavier MEDEAU

Voir les commentaires

Bogny sur Meuse développe l’industrie…Dans un musée !

11 Juillet 2009, 09:04am

Publié par LENOIR ET MERNIER - LCAB

En quelques années de nombreuses entreprises de la métallurgie de Bogny-sur-Meuse ont été mises en liquidation : Lenoir et Mernier, LCAB, Dauvin, Venturini, Stepa, Som…D’autres connaissent de graves menaces pour leur avenir : Raguet, Seroma… Et plusieurs subissent des licenciements ou du chômage partiel : Cousin Malicet, Drumel, Ateliers des Janves, Carameaux…

Bogny-sur-Meuse ville industriellement sinistrée !

Alors quand j’ai reçu le bulletin municipal je me suis précipité vers les mots : industrie, métallurgie, usine…Cherchant vainement une action municipale, une sympathie, un constat, des solutions…

Je n’ai trouvé que le mot métallurgie et uniquement associé avec le mot “musée“.

Je me suis donc précipité vers notre belle pancarte a l’entrée de la ville vantant ce pays de labeur et de légende, mais elle avait également disparu pour laisser place à une invitation à visiter le musée et ses fossiles.

Le déclin et la disparition de l’industrie métallurgique à Bogny-sur-Meuse est donc déjà entérinés par les pouvoirs locaux.

Vive le complexe sportif, le centre aqualudique, les sites touristiques. Vive l’arrivée de la clientèle bobo et bling bling.

Je rends hommage à l’action municipale qui améliore le cadre de vie, enrichis la vie associative et sportive, je regrette simplement qu’on enterre un peu vite la métallurgie dans un musée, dont le nombre grandissant de chômeurs pourra toujours aller en pèlerinage… Pour 6 euros.

 

Claude Choquet

Voir les commentaires

Indemnisation !!

8 Juillet 2009, 23:01pm

Publié par LENOIR ET MERNIER - LCAB

Le délai de paiement des sommes dues

Dans la pratique, les relevés de créances salariales sont présentés au CGEA (Centre de gestion et d’étude de l’AGS) par le représentant des créanciers dans des délais qui s’échelonnent de 10 jours à 3 mois.
Certaines sommes doivent être versées dans un délai maximum de 15 jours suivant le jugement d’ouverture de la procédure de redressement judiciaire. C’est le cas des créances dites super-privilégiées, c’est-à-dire les rémunérations des 60 derniers jours de travail impayés (ou 90 jours pour les VRP), l’indemnité de préavis dans la limite de deux fois le plafond des cotisations de Sécurité sociale) et les indemnités légales de congés payés dans la même limite.
Les autres sommes (solde de salaires, indemnités de licenciement, dommages et intérêts pour licenciement abusif ou pour rupture de contrat à durée déterminée…) sont réglées dans un délai maximum de trois mois et huit jours.


Notre association est intervenue à tous les niveaux pour faire avancer le dossier. Peut-être faudrait-il brûler quelques pneus, bloquer quelques voitures ou secouer quelques fonctionnaires pour aller plus vite.

Nous sommes ouverts à toutes propositions faites à nos permanences, au téléphone ou sur ce blog.

Chaque situation est spécifique, les contextes sont différents, alors merci de ne pas faire d’amalgames avec des exemples qui n’ont absolument rien à voir (Thomé-Génot, Affixa….).

 

 

Voir les commentaires

Thomé Génot : Cinq ans de prison requis contre les ex-patrons

3 Juillet 2009, 20:05pm

Publié par LENOIR ET MERNIER - LCAB

Cinq ans de prison ont été requis devant le tribunal correctionnel de Reims à l'encontre des deux dirigeants du groupe américain Catalina, soupçonnés de malversation lors de la reprise en 2004 du sous-traitant automobile Thomé Génot à Nouzonville, liquidée fin 2006.

Le parquet qui a dénoncé les méthodes de patrons voyous a demandé la peine maximale cinq ans d’emprisonnement et l’interdiction d’exercer une activité en France. Les patrons étant réfugiés en Amérique, un mandat d’arrêt européen a été demandé.

 

Souhaitons que la même peine (voir d’avantage) soit demandée contre l’ancien PDG Lenoir et Mernier-LCAB, car la gravité étant plus importante venant d’un patron ardennais “du terroir“, agissant dans un but personnel et non pour une société étrangère.

    
  

L’association Lenoir et Mernier-LCAB ainsi que des élus et militants politiques étaient présents à cette audience.

Voir les commentaires

Cousin-Malicet : Nouveaux plan de licenciement à Bogny sur Meuse

2 Juillet 2009, 19:42pm

Publié par LENOIR ET MERNIER - LCAB

Bogny-sur-Meuse ville industriellement sinistré !

 

L’entreprise COUSIN MALICET annonce un plan de licenciement de 5 salariés sur 23, uniquement des agents de production. Les licenciements devraient être notifiés le 27 juillet.

Cette décision fait suite notamment à une diminution du chiffre d’affaires de 31,6 % ainsi qu’une une forte baisse sur le marché principal de la pétrochimie avec une concurrence accrus des produits asiatiques

L’union locale CFDT de Bogny-sur-Meuse s’est réunie dernièrement avec les délégués de l’entreprise de boulonnerie Cousin-Malicet, afin d’envisager des propositions permettant d’éviter les licenciements secs (Convention de chômage rémunéré à 75 % du salaire, appel aux volontariats avec indemnités supplémentaires…).

Notre association apporte toute sa solidarité avec les salariés de Cousin Malicet.

Voir les commentaires